Le livre écrit avec le Cul

Avis sur Cinquante nuances de Grey

Avatar Beezell
Critique publiée par le

Un plug anal est plus profond et un porno a plus d'enjeux dramatiques, que cette "romance"! Ceci étant dit, passons à la suite !

Qualifié de romance érotique, écrite par E. L. James, c'est en réalité une fanfiction basée sur l'univers de Twilight. Ici, Christian Grey est le vampire, qui est aussi blanc que chiant, et Anastasia est Bella, qui porte bien mal son prénom, nous sommes d'accord.

Alors, l'histoire insipide et incroyablement longue, se déroule à Seattle, là où ça mouille (symbolisme de merde, bonsoir !) où les deux protagonistes vont se livrer à des scènes érotiques et SM, mais pas trop non plus car le SM ça fait mal.

Oui, car Anastasia est une pauvre fille perdu, étudiante vierge qui ne connais rien à l'amour et qui est pure et désintéressé ; c'est pourquoi elle veut se faire le beau gosse PDG multimilliardaire, qui la couvrira de cadeaux et qui sera bien entendu profondément tourmenté (Edouard est parmi nous).

A part que ces personnages sont des clichés monstrueux et qu'on a juste envie de les frapper à coups de pelles ; il n'y a rien à dire. Pour ce qui est du style d'écriture, je pense que le titre est assez explicite et que l'expression "écrit avec le cul" n'a jamais autant pris son sens. On assiste sans le moindre remord au viol de la culture littéraire. Shakespeare, Penn... allez vous faire enculer.

Bienvenue dans Fifty Shade of shit !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 639 fois
15 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Beezell Cinquante nuances de Grey