👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Quel ennui. Le 1 faisait partie des lectures mauvaises mais lisibles, sans grand intérêt mais pouvant occuper, et même marcher si on était pas trop regardant. Mais ce tome 2 est d'un ennui profond, répétant inlassablement les mêmes scènes, les mêmes dialogues, les mêmes niaiseries, les mêmes rebondissements, les mêmes effets de style déplorables par ailleurs, et réussit en plus l'exploit de tuer complètement le personnage de Christian Grey, à présent imbécile en pleine crise d'ado, traumatisé par son enfance et niais à en pleurer.

Vouloir nous parler d'avantage de son fameux métier d'homme d'affaires, par exemple, ce métier qui le rend immensément riche tout en ayant le temps d'envoyer des e-mails toute la journée : c'est une catastrophe totale, tant on sent que James n'a aucune idée de ce que peut être le monde des affaires : tous les soirs Christian a trouvé un nouveau moyen de résoudre la faim dans le monde ou de se libérer des énergies fossiles (un portable solaire, bien sûr), ou envisage de retaper une maison pour qu'elle soit plus écologique, plus "développement durable", tous ces machins là quoi (commence par prendre le métro, connard). Il affirme gagner cent mille dollars de l'heure, tout ça en continuant à acheter des boîtes minables comme celle où bosse Ana ou des salons de coiffure. Quel génie. Quel philantrope.

Je passe sur les scènes de sexe inintéressantes, où après 3 coups de règles sur les fesses Ana se dit "c'est tellement sombre, c'est tellement lui" (au secours), où personne n'a besoin de pisser pendant une nuit à 5 rapports (la routine), où tout le monde se sent obligé de jouir en criant "oh bébé" : vous aurez compris que pendant que la déesse intérieure d'Ana faisait des triple salto arrière (elle saute même à la perche à un moment, JE VOUS JURE), la mienne cherchait plutôt une corde.

Le tome 3 s'annonce bien évidemment catastrophique. J'hésite à le lire quand même (en diagonale) pour savoir si Christian va réussir à trouver une solution de traitement pour les déchets nucléaires à vie longue. Je viens lire avec effroi que James comptait écrire elle-même les scénarios des deux prochains films et je me demande combien de temps cette mascarade va encore durer.

Nananah
1
Écrit par

il y a 7 ans

7 j'aime

Cinquante Nuances plus sombres
fraise
4

Courage. C'est bientôt la fin.

"- oh non pitié Ana, ne me quitte pas, ma mère la pute camée a fait de moi quelqu'un de sombre et torturé" "oh putain, il a l'air tellement sombre et torturé, je me demande s'il m'aime" "- je...

Lire la critique

il y a 9 ans

9 j'aime

Cinquante Nuances plus sombres
Nananah
1

Critique de Cinquante Nuances plus sombres par Nananah

Quel ennui. Le 1 faisait partie des lectures mauvaises mais lisibles, sans grand intérêt mais pouvant occuper, et même marcher si on était pas trop regardant. Mais ce tome 2 est d'un ennui profond,...

Lire la critique

il y a 7 ans

7 j'aime

L'Île mystérieuse
Nananah
9

Critique de L'Île mystérieuse par Nananah

Je dois avouer que j'avais un peu les chocottes quand même, pendant les 100 premières pages de L'Île mystérieuse. Parce que Jules Verne, je suis tombée amoureuse de lui en lisant Vingt mille lieues...

Lire la critique

il y a 9 ans

34 j'aime

8

Vingt Mille Lieues sous les mers
Nananah
10

C'est donc ça, un chef d'oeuvre.

J'avais jusqu'ici lu un peu de Jules Verne. Michel Strogoff, que j'aime beaucoup, et une version abrégée (sacrilège) du Tour du Monde en 80 jours, enfant. J'ai aussi passé de longs trajets en voiture...

Lire la critique

il y a 10 ans

28 j'aime

7

La Révolte - Hunger Games, tome 3
Nananah
9

Enfin un peu de réalisme en littérature YA !

Ce 3ème tome m'a fait une excellente impression. Honnêtement. C'est rare que de la littérature jeunesse montre (malgré un style parfois simpliste) une telle maturité dans l'intrigue et l'évolution...

Lire la critique

il y a 10 ans

24 j'aime

6