Couverture Comme Dieu le veut

Critiques de Comme Dieu le veut

Livre de (2006)

Critique de Comme Dieu le veut par JohannaGonzalez

Ammaniti distribue des claques et bouscule les préjugés. Comme Dieu le veut se lit comme un souffle, à la fois acide et dérangeant, mais tout autant rafraîchissant et libérateur. Haine,sexe,mort,violence,amour,exclusion,vengeance... Tout y est, en total médiété. Lire l'avis à propos de Comme Dieu le veut

3 1
Avatar JohannaGonzalez
10
JohannaGonzalez ·

Critique de Comme Dieu le veut par MarieDmarais

La famille Zéna est ce qu'on appelle communément un cas soc'. Père célibataire skinhead, chômeur et alcoolique, Rino élève sont fils, Christiano, dans la violence et le faschisme. Afin d'améliorer leur condition de vie, il accepte de participer à un casse organisé par son pote de beuverie, Danilo, accompagné de quatro formaggi, l'abruti du village. Le jour J, tous les éléments semblent s'être... Lire l'avis à propos de Comme Dieu le veut

Avatar MarieDmarais
9
MarieDmarais ·

Après eux le déluge.

Une petite ville de l’Italie. Rino Zena et son fils Cristiano vivent dans une maison encore à moitié en travaux, dans la crasse et le désordre. Le père ramène un peu d’argent grâce à son travail pour une entreprise de construction. Seulement… le fils du patron a repris la direction, et désormais il embauche de moins en moins les italiens du coin, préférant confier le travail à des immigrés... Lire l'avis à propos de Comme Dieu le veut

1
Avatar Queenie
6
Queenie ·

« Eminem, Hitler ou Christian Vieri »

Le jeune Cristiano — il n’y a a pas que son prénom qui lui donne quelque chose de christique — a treize ans et adore Rino, son papa. Rino l’éduque : apprendre à tuer sans trembler, à conduire, à s’endurcir, à ranger la maison pour la visite des services de protection de l’enfance ; et pas touche à la drogue ! Rino adore Cristiano, mais pour tous les autres — sauf ses amis, et encore — et pour... Lire la critique de Comme Dieu le veut

1
Avatar Alcofribas
7
Alcofribas ·

Critique de Comme Dieu le veut par joulaye

Niccolo Ammaniti sait nous donner envie d'aimer ses personnages aussi salopards puissent ils avoir l'air au départ. On se surprend à avoir de l'empathie pour un nazillon qui botte le cul des nanas qu'il ramène chez lui et ça, putain, c'est quand même assez fort. Ce mec sait juste Raconter. Lire l'avis à propos de Comme Dieu le veut

1
Avatar joulaye
10
joulaye ·