Avis sur

Congo requiem par HenriMesquidaJr

Avatar HenriMesquidaJr
Critique publiée par le

La suite de « Lontano », un thriller qui commence justement par un voyage à Lontano, un village abandonné aux confins de la République Démocratique du Congo.
C'est un roman d'actions et d'émotions fortes, avec des balles qui sifflent, des crânes explosés et des gorges tranchées. On y traverse des zones de guerre en évitant de justesse les pluies d'obus, on marche dans la jungle en esquivant les machettes des pillards indigènes, on se promène sur un fleuve infesté de crocodiles et on décolle dans un coucou branlant. Et comme dans les films américains du même genre, les héros y ont en général beaucoup, beaucoup de chance…

C'est aussi une vision pas très réjouissante de l'Afrique, avec des paysages magnifiques, mais avec des conflits où les seuls gagnants sont les vendeurs d'armes qui fournissent allègrement toutes les factions rivales. Bien sûr, on se rappelle que ce n'est qu'un roman et que les comportements des politiques et des policiers français ne correspondent peut-être pas tout à fait à la réalité non plus.

Pour le suspense, ce n'est que peu à peu que les secrets des sombres histoires de famille Morvan seront dévoilés. Les mystères du retour de l'Homme-clou ne seront élucidés qu'après bien des rebondissements machiavéliques. Il faudra bien des heureux hasards pour réunir toutes les pièces du puzzle et arrêter finalement l'hécatombe.

Bien sûr, il faut aimer le genre, mais dans son créneau, c'est très efficace, les 700 pages de cette brique se tournent sans qu'on s'en aperçoive, aux risques du lecteur d'amputer ses heures de sommeil.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 381 fois
2 apprécient

Autres actions de HenriMesquidaJr Congo requiem