Y a quand même du mieux

Avis sur Congo requiem

Avatar Samskeyti
Critique publiée par le

Malgré ma déception sur le premier tome Lontano, j'ai quand même eu envie de savoir ce que l'histoire pouvait réserver d'autre. Perte de temps (et d'argent) sans doute mais c'était plus fort que moi ! (attention au spoil)

À la différence du premier tome, celui-là a un rythme + soutenu et pendant une bonne partie du livre on a l'impression que ça redescend un peu sur Terre et ne sera pas totalement granguignolesque, ce qui fait plutôt plaisir.
La plume de Grangé est toujours efficace et quand on suit Erwan ou Grégoire en Afrique ça devient une belle vitrine alors même que ce qui y est décrit n'est pas très attrayant.

Pour autant ça persiste l'air de rien dans des personnages et des situations facilement "abusées", tout le monde est influent, une grande réputation, beaucoup de pouvoir, mais foncièrement pervers sans que ça se sache du tout. Que ce soit au sein de la PJ, des établissements hospitaliers, des entreprises, d'une riche héritière, de Loïc qui devient un pro de la gâchette "parce que c'est un Morvan" comme ça, ou de Gaëlle qui te boucle vite fait bien fait un triple homicide... Voilà, voilà.
Sans compter que j'ai beau avoir adoré le lire, quand je vois la fin et ces expérimentations/vaccins en tout genre qu'on t'amène presque comme si ça conférait des superpouvoirs, faut arrêter. Le tout est trop gros et comme à la fin du premier je me dis simplement "ah ouais ? ok bon bah, voilà c'est fini".
Puis bon, on le mentionne le superflic auquel le docteur dit "pas la peine de le chercher, c'est lui qui vous cherche, il sera là dans quelques heures" et le flic qui bronche pas, dont la soeur se fait zigouiller quelques heures plus tard et qui pige pas que le docteur était donc mêlé à tout ça ? Il a pas dit "il viendra pour vous", il a dit "dans quelques heures", non franchement faut pas déconner non plus.
Puis bon, quand on nous dit que toute l'enquête a commencé seulement deux mois auparavant ça fait presque peur !
Et enfin la mère, toute aussi invisible que dans le premier finalement. On lui crée un passif à dormir debout mais sans que ça n'aboutisse sur quelque chose de concret ne serait-ce que dans une confrontation. Elle aurait pu mourir en donnant naissance à Gaëlle que l'histoire n'aurait subie aucun changement.

Pas facile de noter parce que vu le progrès c'est franchement dommage. Je sanctionne le trop gros manque de crédibilité qui a persisté malgré la bonne dynamique trouvée.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1179 fois
2 apprécient

Autres actions de Samskeyti Congo requiem