Bukowski pour les nuls

Avis sur Contes de la folie ordinaire

Avatar TristeLune
Critique publiée par le

Soyons clairs Bukowski est un écrivain merveilleux mais oubliez (vous y reviendrez plus tard, comme ça, pour voir) le "Contes de la folie ordinaire" ou "Erections, Ejaculations, Exhibitions and General Tales of Ordinary Madness". Ah, avec le titre anglais on a envie de lire là !
A la place ruez-vous sur "Souvenirs d'un pas grand chose", "Le Postier", "Journal d'un vieux dégueulasse".
EEEGTOM est un recueil de vingt et une nouvelles inégales, certaines sympas d'autres plutôt pas terribles dont une est un extrait de "Souvenirs d'un pas grand chose" et on se demande ce qu'elle fout là étant donné qu'il n'y a plus le contexte.
Coup de pub ? Racolage éditorial ? Vulgarisation ? Pourquoi ce bouquin comme un fond de tiroir qui dénature la plume magnifique, celle qui rivalise de verve et d'humour avec un Fante, cette écriture souvent jouissive de CB ? Incompréhensible ?
Il y a vraiment peu dans ce receuil de l'humanité, de la pensée de ce grand bonhomme et vous risqueriez d'être déçu.
En revanche vous y trouverez une bonne louche de tout ce qui le dénature, ce qui en fait un abject paillard qui chie sa bière en buvant du rouge : son écriture acerbe, sa langue piquante parfois violente, son refus des conventions, son sexisme débridé, sa saleté repoussante, son alcoolisme masochiste..Tout ce qui en fait un être sulfureux et peu recommandable ! Evidemment beaucoup de com dans cette apparence car CB est avant tout un grand solitaire, solitude à laquelle il aspire, penché en permanence sur sa machine à écrire. On ne peut pas tomber autant de boulot, de bouquins de ce niveau en étant défoncé du matin au soir !
Et puis sous ce vernis trompeur se cache un homme à la sensibilité blessée et au désespoir incommensurable qui hurle à chaque ouvrage son dégout de l'humanité mais aussi son envie de la voir changer.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 43 fois
3 apprécient

Autres actions de TristeLune Contes de la folie ordinaire