Ainsi tu fumais en cachette, vieux gredin !

Avis sur Contes et légendes inachevés, tome 3

Avatar Amrit
Critique publiée par le

Terminons notre petit tour d'horizon avec le volume qui intéressera sans doute le plus de lecteurs: le Troisième Age et les légendes tournant autour du « Hobbit » et du « Seigneur des Anneaux » !

On commence très fort avec « Le désastre des champs d'Iris » ou est racontée en détail l'embuscade des Orcs prenant pour cible Isildur alors qu'il vient d'arracher l'Anneau Unique de la main de Sauron. Dans les faits, nous n'apprenons rien de fondamentalement nouveau. Mais quel plaisir de vivre intensément cette bataille si déterminante pour les évènements à venir ! Isildur est un personnage plaisant à suivre, plus courageux et sage que le résumé habituel de cet épisode nous laissait croire. La tension d'un homme traqué est palpable et rend ce texte particulièrement immersif et réussi.

« Cirion et Eorl » résonne tout entier de la fureur de la guerre tout en nous présentant la genèse du Rohan moderne. Descendants des Nortmen, alliés du Gondor qu'ils défendaient des attaques des orientaux, les Eothéod regagnent leur noblesse d'antan en venant au secours de l'Intendant Cirion aux champ du Celebrant. L'amitié entre le vieux Cirion et le fougueux Eorl sera déterminante pour la Guerre de l'Anneau, des siècles plus tard, quand Théoden, au nom du Serment d'Eorl, se décidera à particper à la Bataille des Champs du Pelennor. Ces récits sont encore très typiques et variés dans les détails qu'ils proposent, d'une lecture bien plus fluide que les annexes du « Seigneur des Anneaux » dont ils complètent les informations...

Troisième chapitre, « L'expédition d'Erebor » nous projette quelques jours avant « Le Hobbit ». Le but de ce texte est de tenter de relier le plus naturellement possible le célèbre conte pour enfant au reste de l'oeuvre en justifiant les éléments les plus bancaux: pourquoi un Istar tel que Gandalf perd-il son temps avec une stupide expédition de Nains alors qu'il est assommé par les soucis et particulièrement par le réveil de l'Ombre au sud de Mirkwood ? Pourquoi choisir un hobbit pour une entreprise si risquée en dehors du fait que les semi-hommes peuvent se déplacer sans bruit (argument un peu faible pour se confronter à un dragon tout de même...) ? Pourquoi Gandalf a-t-il menti en disant que Bilbo était un cambrioleur ? Et surtout, comment un Nain aussi fier que Thorin a-t-il pu se laisser convaincre d'embaucher un pareil empoté de Baggins... heu, de Sacquet... ou de Bessac... enfin, appelez-le comme vous voudrez. Chaque élément douteux auquel il n'était pas nécessaire de penser au sein d'un conte de fées est ici réinterprété à la lumière de la maturité de la mythologie tolkinienne. Au bout du récit, les réflexions de Gandalf réussissent le tour de force de crédibiliser toute l'entreprise à venir et, en sus, nous profitons de très bonnes joutes verbales entre Mithrandir et un Thorin bien plus développé que dans « Le Hobbit ».

« La quête de l'Anneau » vient après. Cette fois, nous sommes juste avant et au tout début du « Seigneur des Anneaux ». Avec un grand sourire sur les lèvres, nous découvrons la capture de Gollum par Aragorn et son interrogatoire (hélas résumé) par Gandalf au Royaume de Thranduil (plus accueillant que dans  « le Hobbit » il semblerait) au nord de Mirkwood. Mais aussi, les déplacements des Cavaliers Noirs à la recherche de la Comté et une découverte potentiellement surprenante concernant Saruman. Enfin, des anectodes particulièrement savoureuses concernant la relation Gandalf/Saruman. Je n'ai d'ailleurs pas pu m'empêcher de rire lorsqu'il est dit que le Magicien Blanc se moque de l'addiction à la pipe de Gandalf avant de lui-même se mettre à fumer en cachette, honteux de son propre comportement !

« Les batailles des gués de l'Isen » raconte des hauts-faits guerriers passés sous silence dans « Le Seigneur des Anneaux ». Ce sont les seules pages que je n'ai pas lues, me les réservant pour mon après-lecture des aventures de Frodon (rappelons que je me suis lancé dans une relecture chronologique des oeuvres de Tolkien)...

Enfin, trois annexes, toujours d'un très haut niveau, viennent compléter notre connaissance de la Terre du Milieu. On commence par de l'original avec la (re)découverte des Drúedain, un peuple d'Hommes dont il est fait mention dans le Seigneur des Anneaux et que j'avais complètement oublié (et sans doute vous aussi). Doté d'une courte vie, sa connaissance approfondie de la Nature et de la magie rend ce peuple tout simplement passionnant et me donne du regret de ne pas avoir vu quelques-uns de ses représentants davantage investis dans « Le Seigneur des Anneaux ». Vous découvrirez notamment ici le joli conte de la « Pierre fidèle ».

Il est ensuite question de tout un tas de renseignements sur les Istari, de leur arrivée au Lindon, de pourquoi Saruman ressent autant de jalousie à l'endroit de Gandalf et de la manière dont ils ont été choisis par les Valar sur les Terres immortelles alors qu'ils étaient encore des Maiar, équivalent de nos Anges. On apprend même que, contrairement à ce que tout le monde croit, les deux Mages bleus ont bien un nom, en tout cas ils en avaient un lorsqu'ils étaient à l'Ouest...

Le mot de la fin concerne les Palantiri, ces pierres de vision créées, à l'instar des Silmarils, par Feänor (il était pas manchot, ce gars-là...) et offert en cadeau à Númenor des siècles plus tard...

Maintenant que ma tête est prête à exploser de milliards d'informations, il est temps pour moi de relire l'oeuvre dans laquelle elles pourront librement se développer, j'ai nommé « Le Seigneur des Anneaux ». Vu l'épaisseur du truc, je vous donne rendez-vous l'année prochaine pour la critique...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 765 fois
6 apprécient

Amrit a ajouté ce livre à 2 listes Contes et légendes inachevés, tome 3

  • Sondage Livres
    Cover Les meilleurs livres de J. R. R. Tolkien

    Les meilleurs livres de J. R. R. Tolkien

    Avec : Le Seigneur des anneaux - Intégrale, Le Silmarillion, Contes et légendes inachevés, tome 1, Contes et légendes inachevés, tome 2,

  • Livres
    Cover Tolkien, dans quel ordre ?

    Tolkien, dans quel ordre ?

    Quand on débarque dans l'univers de fantasy le plus fouillé jamais écrit, il y a franchement de quoi se perdre, surtout que l'on...

Autres actions de Amrit Contes et légendes inachevés, tome 3