Coralice au pays des Merveilles.

Avis sur Coraline

Avatar MarlBourreau
Critique publiée par le

Publié en 2002, ce conte noir de Neil Gaiman retrace l'aventure d'une gamine dans une réalité alternative. Coraline qui vient d'emménager dans une vieille maison se sent seule et s'ennuie, d'autant plus que ses parents rompus au télétravail n'ont pas le temps de s'occuper d'elle. Qu'à cela ne tienne, la fillette aime l'exploration et c'est ainsi qu'elle déniche derrière une porte condamnée un passage vers un autre monde. Une version alternative de son monde, de sa maison et même de ses parents...

Souvent comparé à Alice aux Pays des Merveilles de L. Carroll - notamment à cause de la porte, de la présence d'un chat ainsi que de l'interprétation de la quête initiatique du personnage principal - Coraline alterne avec brio les ambiances fantastiques et horrifiques. Bon, on n'est pas dans une oeuvre de Lovecraft mais les influences un peu glauques et oppressantes confèrent à l'oeuvre un ton assez plaisant pour un lecteur adulte. Et cela malgré le fait que Coraline soit avant tout un livre jeunesse et a fortiori un livre ayant récolté une flopée de récompenses; du prix Hugo au prix Nebula, en passant par le prix Bram Stoker ou encore le Locus.

Pour considérer le film d'animation Coraline réalisé par Henry Selick comme l'un de mes préférés du genre, force est d'admettre que j'ai trouvé le livre qui l'a inspiré bien moins dérangeant. En effet, si le film pouvait surprendre et mettre mal à l'aise autant qu'il pouvait émerveiller, ce conte peine à distiller une réelle tension. C'est très plaisant à lire mais à mon sens ça reste bien trop sage. Est-ce dû au fait que le film de Selick m'a profondément marqué ? Peut-être. Mais le fait est que le livre est plus linéaire et convenu que sa version animée.

Reste que Coraline est une oeuvre touchante qui, à l'instar de Nobody Owens du même auteur, arrive à insuffler un réel sentiment de mélancolie à ses lecteurs. En effet, il faudrait avoir un coeur de pierre pour ne pas être touché par la détresse affective de cette gamine ou être admiratif devant sa lucidité face à l'adversité. Coraline est une oeuvre destinée à rappeler que l'imaginaire est une chose fondamentale pour l'Homme mais que dans la réalité il est avant tout primordial de mériter les choses pour pouvoir les apprécier.

En conclusion, Coraline est une lecture agréable pour petits et grands !
Et si ce n'est pas déjà fait, je vous invite fortement à jeter un oeil à l’adaptation animée ! du conte de Neil Gaiman !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 471 fois
7 apprécient

MarlBourreau a ajouté ce livre à 1 liste Coraline

Autres actions de MarlBourreau Coraline