Avis sur

Crépuscule des idoles par Attiébaoulé Gounyoruba

Avatar Attiébaoulé Gounyoruba
Critique publiée par le

Je tremble d'humilité rien qu'à l'idée de faire cette critique. Je ne suis pas légitime pour critiquer un livre du grand homme, parce que je ne suis pas philosophe de formation, que je n'y connais rien et que j'aime peut-être Tzscheni (expression que j'ai repris à pripri) par amour de la provocation.
Je vais tout de même tenter d'exprimer ce qui m'a le plus frappé.
Tout d'abord, je voudrais parler du trouble de déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité , un trouble qu'on dit neurobiologique non reconnu en France mais prisé des psychologues anglos-saxons.
Les personnes affectées de ce trouble sont en général très agités, ont du mal à se concentrer et il se trouve qu'ils sont prédisposés à des comportements à risque et antisociaux plus que la moyenne. Ce trouble neurobiologique, pour simplifier à l'extrême,aurait été présent chez nos ancêtres les chasseurs-cueilleurs et leur aurait même aidé à survivre. A côté de cela, ces personnes qui ont tous les défauts englobant l'irresponsabilité sont en général créatifs et intuitifs,et surtout sensibles.
Ce qui m'amène à la section 44-les criminels du chapitre "Divagations d'un inactuel" : Friedrich nous explique que les criminels et ceux qui leur ressemblent sont des hommes proches de la nature et dont on juge négativement leurs instincts. Ainsi, ils le vivent comme "une malédiction", je cite, et se cachent pour se livrer à leurs penchants où, dans un autre cas, ils se révèlent plus fort que la société et deviennent des grands stratèges militaires comme Napoléon.
Et Nietzsche de le rapprocher du génie :"j'attire l'attention sur le fait que maintenant encore, (...), toute originalité, tout séjour un peu long, un peu trop long, sous la surface, toute forme d'inexistence inaccoutumée, impénétrable, rapproche de ce type dont le criminel est l'expression la plus parfaite."
En d'autres termes, j'ai la nette impression (dites-moi si je me trompe) que TzscheNi révèle que le génie créatif et spirituel est issu de l'instinct et de la nature, et non de la civilisation et de la raison. Or cette révélation semble être exacte, si on admet les conclusions de la psychologie actuelle sur le TDA, puisque ce trouble nous vient des chasseurs-cueilleurs, des hommes éminemment proches de la nature.
C'est donc ce qui me fascine le plus chez le grand Friedrich : cet esprit visionnaire, ces intuitions puissantes et dérangeantes, son courage de critiquer les valeurs occidentales pour dégager tous les aspects de l'homme au-delà de la distinction morale du bien et du mal, somme toute simpliste.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2311 fois
39 apprécient · 10 n'apprécient pas

Autres actions de Attiébaoulé Gounyoruba Crépuscule des idoles