Ce site utilise des cookies, afin de vous permettre de naviguer en restant connecté à votre compte, de recueillir des statistiques de fréquentation et de navigation sur le site, et de vous proposer des publicités ciblées et limitées. Vous pouvez accepter leur dépôt en changeant de page ou en cliquant sur le bouton “Oui J’accepte”.
Oui J'accepte

J'aime qu'on me haïsse

Avis sur Cyrano de Bergerac

Avatar Kalis
Critique publiée par le

Cyrano de Bergerac est une pièce mythique écrite par Edmond Rostand en 1897 et adaptée de la vie du libertin Savinien de Cyrano.

L'oeuvre fut un énorme succès à l'époque, et le portage au cinéma par Rappeneau fut également une réussite, en partie grâce à l'interprétation magistrale de Gérard Depardieu. L'histoire retrace les aventures de Cyrano, un bretteur de génie à l'âme de poète, un héros qui a tout pour lui hormis son physique disgracieux. Il est épris de Roxane mais la belle n'a d'yeux que pour Christian, un jeune homme un peu sot et peu habile de ses mots. Le triangle amoureux est la pierre angulaire de l'oeuvre de Rostand, les trois personnages offrent une toile propice à un cadre des plus riches. On y côtoie l'héroïsme de Cyrano et son souffle épique, lorsqu'il écrase ses adversaires et conquiert l'auditoire de sa verve. On y croise le romantisme surtout, cette volonté d'exprimer ses émotions par bouquets. La colère, la peur, l'envie, l'amitié. L'amour.

Christian demande l'aide de Cyrano pour conquérir le coeur de Roxane, sans savoir que notre héros brûle de désir pour elle. Cyrano va se prêter au jeu, écrire pour un autre, lui souffler ses mots, mettre entre parenthèses ses talents et son panache. C'est véritablement un personnage des plus éloquents. Il incarne cette image de l'amour impossible, du désir inassouvi. Au lieu de pleurer sur son sort il endure les heurts, accepte de briller un peu moins fort. Il avance sans sourciller, sans rien demander sinon un bref aperçu de ce qui aurait pu. Une fragrance dans la nuit égarée entre les senteurs de jasmin, une clarté qui s'évanouit, dispersée par les éclats de lune. Ca lui suffit, et pourtant Roxane est précieuse, elle s'enivre bien plus de l'art et de l'esprit que du regard d'un jeune éphèbe. Il aurait eu ses chances peut-être, mais ça on ne le saura jamais. Cyrano de Bergerac, plus que l'amour de ce trio un peu bateau, c'est toute la tragédie du personnage éponyme, la noblesse d'un homme qui renonce au bonheur, qui ne s'en croit pas digne.

Un cadre plein de promesses donc, et pour armer de couleurs ce qui s'annonce déjà comme un chef-d'oeuvre, Rostand rédige sa pièce en alexandrins. Sa plume fuse et ses vers explosent. De nombreux échanges sont devenus des classiques : Cyrano parodiant les insultes et les moqueries, Christian tentant de faire impression auprès de ce dernier, le coupant à vif sur son nez. Cyrano encore, expliquant à son ami Le Bret pourquoi la solitude est un art de vie. Puis cette scène sous le balcon de Roxane, l'échange feutré près des arbres où le temps ralentit sa course. Ce final enfin, immense et beau. L'arlésienne que l'on espérait depuis les premières scènes. Bref Cyrano de Bergerac regorge de dialogues exquis. C'est une oeuvre intemporelle qui se paie le luxe d'être accessible, que l'on soit adepte ou non des pièces de théâtre. Un livre remarquable. Lisez-le.

Mais… chanter
Rêver, rire, passer, être seul, être libre,
Avoir l’œil qui regarde bien, la voix qui vibre,
Mettre, quand il vous plaît, son feutre de travers,
Pour un oui, pour un non, se battre, — ou faire un vers
Travailler sans souci de gloire ou de fortune,
A tel voyage, auquel on pense, dans la lune !
N’écrire jamais rien qui de soi ne sortît,
Et modeste, d’ailleurs, se dire : « Mon petit,
Sois satisfait des fleurs, des fruits, même des feuilles
Si c’est dans ton jardin à toi que tu les cueilles ! »
Puis, s’il advient d’un peu triompher, par hasard,
Ne pas être obligé d’en rien rendre à César,
Vis-à-vis de soi-même en garder le mérite,
Bref, dédaignant d’être le lierre parasite,
Lors même qu’on n’est pas le chêne ou le tilleul,
Ne pas monter bien haut, peut-être, mais tout seul…

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1988 fois
38 apprécient

Kalis a ajouté ce livre à 1 liste Cyrano de Bergerac

  • Livres
    Cover Fragments de plumes

    Fragments de plumes

    Il existe différentes manières de qualifier ou d'apprécier un livre : le contenu des pages, le style de l'auteur, la valeur...

Autres actions de Kalis Cyrano de Bergerac