La Russie, c'est par où ?

Avis sur Dans les forêts de Sibérie

Avatar migraine
Critique publiée par le

Un livre qui donne envie de faire un sac illico pour se barrer très loin, de se construire une cabane dans les bois et de poser des pancartes qui liraient : "Citadin retraité, devenu cannibale, entrez à vos risques et périls".

Parce que passé le premier mois (chapitre) de solitude, on dirait bien que l'homme n'est pas destiné à vivre en groupe et que livré à lui-même, il ne se bouffe finalement pas les phalanges ni ne se tape le crâne contre une poutre.

Il en vient à détester les rares visiteurs qui font un détour par chez lui, devient l'ami des bêtes et se fond dans le décor, vivant non pas d'amour, d'eau fraîche et de marlboro lights mais de lecture, de vodka et de cigares.

Le bonhomme sait même écrire et tourner des phrases de façon poétique, sauf vers la fin du livre... Il ne s'enracine pas dans sa cabane mais retourne à la civilisation, abruptement et sans penser à nous, qui rêvions d'être comme lui : ailleurs !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 538 fois
8 apprécient

Autres actions de migraine Dans les forêts de Sibérie