Vivre encore!

Avis sur Danser les ombres

Avatar Primavera
Critique publiée par le

De retour à Port au Prince, Lucine est bien décidée à reprendre le cours de sa vie là où il s'était arrêté 5 ans auparavant. Petit à petit, les souvenirs remontent à sa mémoire: les escapades amoureuses de sa sœur cadette naïve et sans défense, les études de droit, les réunions politiques, les manifestations étudiantes pour tenter de reconquérir liberté et démocratie foulées aux pieds par Aristide et ses prédécesseurs et puis Saul bien sûr, son amoureux d'alors, blessé à la fois dans son image et dans sa chair, généreux et désintéressé, qui ne l'a peut être pas complètement oubliée...
Le bonheur était là, à portée de sa main.Comment aurait elle pu imaginer au terme de cette journée torride, que le lendemain, mardi 12 janvier 2010, à 16h et 53 minutes, Baron samedi, ivre de pouvoir, allait déverser sa colère sur la ville pour la réduire à l'état de ruine en moins de 40 secondes?
A travers le destin tragique de ses personnages, Laurent Gaudé nous livre une fresque poétique dans laquelle passé, présent, vie et mort se télescopent, illustration parfaite du texte de Bernard Lavilliers dans sa chanson "Baron samedi"
" Suis-je encore mort ou vivant ?
Je n'en sais rien pour l'instant
Suis-je encore vivant ou mort ?
Pas encore... "

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 918 fois
8 apprécient

Autres actions de Primavera Danser les ombres