👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Une écriture puissante au service d'une terre meurtrie.

Certains ont une bonne raison pour revenir à Port au Prince, comme Lucine venue annoncer la mort de Nine,sa sœur ou encore Lily, une jeune malade décidée à mourir en terre Haïtienne au milieu de « la vraie vie » et non dans un hôpital Américain. Et puis il y a les autres, ceux qui ont toujours été là, Saul, Vieux Tess, Bourik, Travay, Facteur Sénèque, Prophète Coicou et Pabava.
Laurent Gaudé donne la parole à une cohorte de personnages attachants, au caractère bien trempé.
Mais « Danser les ombres » est aussi le portrait d’une ville, Haïti, odeurs, lumières, chaleur poisseuse, couleurs saturées d’une foule bigarrée, cris des coqs de combat… Et un jour, la terre a tremblé provoquant la mort de 300 000 personnes …
Dans une flamboyante apothéose, Laurent Gaudé, nous entraîne à la suite de ses personnages dans une ronde où les morts côtoient les vivants comme dans une ultime communion pour célébrer ce qui fût, l’amour, l’amitié, la haine aussi.
Chacun à sa façon fera « Danser les ombres » pour continuer à vivre et se libérer du passé.
L’écriture de Laurent Gaudé m’a happée un fois de plus, avec la même puissance que dans ses précédents ouvrages.
J’ai retrouvé dans ce roman sur le drame d’Haïti la même force que dans « Ouragan » qui traitait d’un autre drame, le cyclone dévastateur en Nouvelle Orléans.

isabelleisapure
9
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

il y a 7 ans

1 j'aime

Danser les ombres
amarie
9

Critique de Danser les ombres par amarie

Ce qui est formidable avec Laurent Gaudé c'est que plus il ecrit plus c'est fort, plus c'est beau. Toujours le même style et pourtant aucune lassitude. Dans ce dernier roman il nous emmène à Haïti,...

Lire la critique

il y a 7 ans

10 j'aime

12

Danser les ombres
Primavera
9

Vivre encore!

De retour à Port au Prince, Lucine est bien décidée à reprendre le cours de sa vie là où il s'était arrêté 5 ans auparavant. Petit à petit, les souvenirs remontent à sa mémoire: les escapades...

Lire la critique

il y a 7 ans

8 j'aime

1

Danser les ombres
Kitou_Lor
8

L'esprit Ravage

La veille du douze janvier 2010, « tout pouvait reprendre »… A travers les destins croisés d’haïtiens, l’auteur commence par décrire Port-au-Prince à la veille du tremblement de terre. Dans...

Lire la critique

il y a 7 ans

5 j'aime

Un membre permanent de la famille
isabelleisapure
9

Des instantanés de vie.

Je voudrais pour entamer cette critique citer Hervé Bazin : « On peut faiblir sur 1000 m et se reprendre. Sur 100 m, non. En face du roman, la nouvelle est dans le même cas : elle n'a pas droit à...

Lire la critique

il y a 7 ans

7 j'aime

Le Complexe d’Eden Bellwether
isabelleisapure
9

Génial.

Rien ne prédisposait Oscar, modeste employé d’une maison de retraite à intégrer le cercle très fermé des amis d’Eden Bellwether. Lui qui ne rentre jamais dans une église a été littéralement happé par...

Lire la critique

il y a 7 ans

7 j'aime

La Chute des princes
isabelleisapure
9

Grandeur et décadence

Le travail, le fric, la drogue, le sexe, l’alcool, voilà le cocktail explosif que nous propose Robert Goolrick dans son excellent dernier roman « La chute des princes ». Ils sont jeunes, ils ont les...

Lire la critique

il y a 7 ans

5 j'aime