Ce livre a fait écho à quelque chose de particulièrement sensible chez moi : comment passer du statut de spectateur à celui d'acteur de sa vie, de sa société ; du statut d'allié silencieux d'une société qui écrase ceux qui ne sont pas du bon côté de la barrière au profit de ceux qui y sont à celui d'opposant, d'ennemi.
Le livre commence de manière assez accusatrice, la narratrice nous met face à la conscience de sa différence fondamentale face à ceux qui courent après le travail, les factures, la consommation, comme une accusation. Puis son image d'elle se délite face à un acte radical, incompréhensible, et elle va devoir se retrouver, sentimentalement, sociétalement, famillalement, au fil des rencontres, des séparations, des conversations, des silences.
Ce livre est la trajectoire d'une vie dans tous ses aspects, mais où la politique est primordiale, car c'est elle, et surtout notre position face à elle, qui décidera de ce qu'elle deviendra.
On peut formuler des critiques (il y a quelques longueurs, par exemple), mais j'ai trouvé cette lecture salutaire, pas forcément agréable, car renvoyant le lecteur à ses propres choix.
Je le recommande fortement.

Leenne
10
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à ses listes Mes claques littéraires et Les livres qui ont changé votre vie

Le 24 avril 2016

7 j'aime

De ça je me console
letizia
7

Critique de De ça je me console par letizia

Parce qu'il y a beaucoup de moi dans cette narratrice un peu décalée ; parce qu'elle dit bien les espoirs et les méandres de notre génération.

il y a 10 ans

2 j'aime

De ça je me console
bibliothequephemere
9

Génération « A ne pas oublier »

Des « A ne pas oublier » pour questionner le sens de notre époque. Sur le quotidien de ces « jeunes jeunes jeunes » acceptant ces « accès de mort ». Une génération presque morte décrite par cette...

il y a 5 ans

La Journée de la jupe
Leenne
1

Avec de tels constats sur le système éducatif, pas étonnant qu'on soit infoutu de proposer une réfor

Je viens de voir ce film, et je suis sous le choc. Il y a en germe des thèmes sur lesquels je suis cent fois d'accord, et sur lesquels je crois nécessaire que l'on exprime. La situation des profs...

il y a 11 ans

34 j'aime

10

L'Empire des anges
Leenne
5

Le cas Werber.

Ok, résumons un peu ce qu'on a, ici ou ailleurs. L'écriture? NON, Bernard Werber n'est pas un bon écrivain, son style n'a aucun intérêt, est parfois lourd ou maladroit. Il dit ce qu'il a à dire, du...

il y a 11 ans

20 j'aime

3

King Kong théorie
Leenne
7

Reprendre l'essentiel.

Je n'ai eu ni le courage ni la patience d'éplucher la totalité des critiques sur cet ouvrages, mais j'ai tout de même pris la peine de lire quelques outragé.e.s qui dénonçaient, pêle-mêle, la...

il y a 4 ans

12 j'aime

2