Drôle de gars, mais drôle

Avis sur Dégraissez-moi ça ! Petite balade dans le...

Avatar Chevalier Petaud
Critique publiée par le

Il paraît que Michael Moore est souvent considéré comme une sorte de Coluche américain. On peut en effet trouver quelques points communs, parmi lesquels un certain militantisme et un physique de bon vivant, mais la comparaison reste limitée. Si Coluche est un pionnier du one-man-show humoristique, dont la vocation première est d'écrire des textes drôles, Michael Moore est d'abord une personnalité engagée avant d'être un écrivain/réalisateur.

Ce qui fait plaisir dans le livre, c'est qu'au-delà du constat affligeant que les Etats-Unis sont devenus le pays des ultrariches grâce aux licenciements massifs des travailleurs, Michael Moore propose des idées de protestation... pour le moins originales. Envoyer ses ordures à Orange County pour renflouer les multinationales, demander à l'Afrique du Sud une assistance diplomatique pour mettre fin à l'apartheid aux Etats-Unis, délocaliser Washington au Mexique pour montrer l'exemple... Le ton est mordant, ouvertement rentre-dedans. En plusieurs chapitres courts, Michael Moore développe des théories comme quoi Steve Forbes est un extraterrestre car il ne cligne pas des yeux, explique son amour pour Hillary Clinton (texte amusant à lire après les élections de 2016), entre autres prises de position satiriques ou militantes.

Michael Moore caricature à la perfection les milieux ultraréactionnaires, les partis démocrate et républicain, et les multinationales. Un livre à la fois drôle par son contenu et engagé par son message.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 84 fois
1 apprécie

Autres actions de Chevalier Petaud Dégraissez-moi ça ! Petite balade dans le cauchemar américain