Apocalypse chez les chats !

Avis sur Demain les chats

Avatar Vinzone
Critique publiée par le

Dans son dernier roman publié en poche, Bernard Werber, qu’on ne présente plus, s’attaque aux félins et plus précisément aux chats. Si son titre est proche de celui de Clifford Simak avec son « Demain les chiens », l’histoire diffère quelque peu puisque chez l’auteur américain, les chiens, dans un avenir très éloigné, ont pris la place des humains et ont même acquis l’usage de la parole. Chez Werber, on n’en est pas encore là, même si les hommes commencent à s’entredéchirer sur un fond post-apocalyptique, que les chats s’organisent et que parmi ceux-ci on trouve Pythagore, le chat connecté avec son port USB et Bastet, sorte de chamane féline. Passé l’idée originale du scénario, ce roman est assez quelconque et sans trop de relief. Ici, ce n’est plus par le biais de Simon Wells que sont dispensées les touches de savoir faisant le sel des livres de Werber, mais par le chat Pythagore, qui le fait quand il le désire et donc avec beaucoup moins de tact. Par ailleurs, la façon d’humaniser autant les chats que ce soit en amour, spirituellement, voire même physiquement, est trop abrupte et l’auteur français semble ne plus très bien manier l’ellipse. Quoi qu’il en soit, cela se lit assez vite sans trop d’aversion, mais ce n’est pas inoubliable et constituera alors certainement un bon bouquin pour la plage !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 291 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Vinzone Demain les chats