Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Avis sur

Désolations

Avatar akialam
Critique publiée par le

C'est à l'invitation des éditions Gallmeister que je me suis procuré cet ouvrage en vue d'une rencontre avec l'auteur, David Vann. La rencontre, très chaleureuse, comme d'ordinaire, était placée sous le signe de la bonne humeur, aux antipodes de l'univers sombre et glacé que David Vann semble affectionner dans ses romans. Etant de nature (un peu) paresseuse, je laisse Sébastien, un membre de la rédaction du globe-lecteur, vous raconter cette rencontre.

Quand à l'ouvrage en lui-même, il a pour décor un lieu inhospitalier, rude, glacial, dont les paysages désolés font écho à la solitude des personnages. Fondamentalement pessimiste, ce roman aborde des sujets comme le couple, la famille, et les sacrifices que l'on peut être amené à faire pour les préserver au détriment de son bonheur et de ses ambitions individuelles. Quand le doute et l'amertume s'installent, ils rongent les personnages à l'image de la migraine qui vrille l'esprit d'Irene. Enfermés dans leur carcan, les protagonistes de cette histoire sont condamnés aux mêmes erreurs que leurs aînés, sans trouver la volonté ou le courage de s'enfuir sous des cieux plus cléments et se résignant tristement à leur sort.

Le récit est prenant, et le lecteur comme aspiré dans cette spirale infernale à la suite des personnages, faisant parfois siennes leurs interrogations. A déconseiller donc à toute personne déprimée ou en crise conjugale, tant cet ouvrage nous renvoie le miroir de sentiments noirs, forts et pourtant si simples, si banals qu'ils pourraient être ceux de tout un chacun.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 168 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de akialam Désolations