Parce que les gens en ont plein le...

Avis sur Destin Français

Avatar Moizi
Critique publiée par le

Je suis tombé sur la sortie de ce bouquin totalement par hasard en tombant sur les livres les plus vendus sur Amazon (page que je ne consulte jamais sur un site sur lequel je ne commande pas, on va dire que c'était le destin français). Pourquoi pas ? Après tout j'ai rien lu de lui et puis ça va me changer... Faut dire que chez Albin Michel on tape la « fachosphère » au porte feuille avec un bouquin à 17€ en dématérialisé et 24€ en physique... Mais voilà, on paye et on se sent fasciste !

Blague à part, le bouquin commence très mal, vraiment je crois que je ne supporte pas toute cette flopée de livres un peu réac sur les bords qui sont là à parler de leur auteur, de son enfance et qui raconte à quel point c'était bien dans le temps... lorsque la France était encore la France. C'est j'ai l'impression un passage obligé vraiment grossier pour parler à son lecteur nostalgique d'une période qu'il n'a pas connu. Mais bon, c'est tellement hors sujet par rapport au reste du bouquin... Limite au début j'ai cru qu'il allait nous faire une autobiographie... Une autobiographie qui prendrait les arabes et les musulmans comme bouc émissaire de tous les maux français.

Le reste du bouquin retrace donc l'Histoire de France, ou plutôt devrais-je dire le Roman National Français. Il explique la différence entre faire commencer ce Roman avec Clovis ou avec Vercingétorix, Clovis était trop catholique pour la République Laïque et montre comme la figure de Clovis a été dégradée pour finalement ne plus rien représenter.

En fait j'ai un problème avec la façon qu'a Zemmour de voir l'Histoire puisque j'ai l'impression qu'il la réfute comme science. Alors je sais bien, on dit que les vainqueurs écrivent l'Histoire et la réalité est sans doute trop complexe pour être décrite de manière objective, mais j'ai eu plusieurs fois l'impression qu'il rejetais le travail des historiens.

Alors je comprends, certains se servent de ce travail pour venir pinailler et abattre le roman national en expliquant que c'est pas vrai et blablabla. Reste que pour moi les deux sont importants, savoir ce qui s'est vraiment passé, tout en imprimant la légende (comme dans l'homme qui tue Liberty Valance). Car comme Zemmour, je pense qu'il faut louer les héros nationaux pour justement fédérer une nation et assimiler les nouveaux venus. Si on ne le fait plus et que l'on va célébrer plus les morts par la France que les morts pour la France il y a un problème et tout le monde va se mettre à râler car chacun a un truc à rapprocher à un moment donné à la France dans son Histoire et on ne s'en sort plus il n'y a plus de cohésion nationale... Il n'y a plus rien... Juste du communautarisme.

D'ailleurs il le dit dès le début de son bouquin, lui a parfaitement conscience qu'il s'est assimilé, que ses parents lui ont donné un prénom français et qu'il met sa nationalité avant sa religion tout en chérissant l'héritage catholique de la France, bien que lui comme juif ne croit pas en Jésus Christ sauveur, ou en Marie l'immaculée conception.

Cette vision de la France d'un juif totalement assimilée est quand même quelque fois mise à mal parce qu'il a beau dire qu'un français juif n'est pas un israélien et que les juifs doivent faire le choix entre faire partie de la diaspora israélienne ou être français, il ne peut quand même s'empêcher de comparer la France à Israël en disant que la gauche reproche à Israël ce qu'elle reproche à la France, sous-entendu si on est patriote français on aime forcément Israël.

J'avoue que je suis dubitatif.

Reste que le bouquin est assez long, 600 pages et qu'il retrace donc l'Histoire de France, de ses grands héros en partant de Clovis et que c'est quasiment toujours intéressant. Alors oui, Zemmour donne un sens à l'Histoire, chose à laquelle je ne crois pas... Les liens qu'il faut parfois entre certains événements, certaines périodes sont parfois un peu ténus ou bien pas assez développés pour être convaincants, mais globalement ce voyage dans l'Histoire de notre beau pays est captivant. Forcément il n'est ni objectif, ni impartial, mais ce n'est pas le but. Lorsqu'on lit le bouquin si on connaît le personnage on sait ce qu'on va y trouver, quelles sont ses périodes chéries (Napoléon) et quelles sont les périodes honnies (aujourd'hui).

Mais reste que si je n'ai pas appris grand chose, j'ai malgré tout appris des choses, notamment le lien entre Simone de Beauvoir et les gender studies et il m'a donné envie de m'intéresser à Bossuet.
Reste que je suis d'accord avec lui sur un point fondamental, il consacre un chapitre à Jean Racine qui se termine par la France, c'est Racine. Ayant découvert l'amour des mots, de la langue et de la France avec Racine, je ne puis qu'être d'accord. Comme disait Nietzsche, un français aime son pays d'abord pour sa langue et quelle plus belle langue que celle de Racine ?

Ce qui est dommage c'est que Zemmour comme moi déplore la fin de l'assimilation, mais pour vendre ensuite la guerre civile... Il dit que l'indépendance de l'Algérie a permis 50 ans de paix dans une histoire mouvementée, mais que cette période touche à sa fin... J'avoue ne pas croire en la guerre civile, pas plus que je la souhaite.

Mais vu qu'il considère Bruxelles, Cologne et Turin comme français, je lui pardonne.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2352 fois
9 apprécient · 10 n'apprécient pas

Autres actions de Moizi Destin Français