autobiographique et intimiste

Avis sur Dîner à Montréal

Avatar Lalitote
Critique publiée par le

Dîner à Montréal est le troisième volet après Arrêtes avec tes mensonges et Un certain Paul Darrigand. A nouveau l’auteur se livre comme pour une confession pendant cette rencontre inattendue dans une librairie de Montréal où il revoit son ancien amant Paul Darrigand. Cette rencontre va déboucher sur un dîner à quatre, Paul et sa femme et Philippe et son nouveau compagnon. Alors commence une sorte de huis clos autour de la table où l’on attend que les deux hommes se retrouvent seuls à table profitant d’une pause cigarettes de leurs conjoints respectifs pour enfin aborder des sujets plus intimes. Vingt ans se sont écoulés entre leur séparation et ces retrouvailles qui ne les laisse ni l’un ni l’autre indifférent. La plume de l’auteur possède toujours cette délicatesse et cette subtilité qui fait que je ne m’en lasse pas. J’ai dévoré ce livre aux chapitres courts qui nous plonge au cœur de l’intimité dans les rouages d’un amour perdu mais inoubliable. la narration se fait à la première personne et avec ce « Je » nous vivons les temps de gène, d’hésitation, de chaleur et de tristesse comme si l’on était soi-même convié à la table, une sorte de petite souris dans un coin qui ne rate rien de ce qui se joue. J’aime énormément la clairvoyance et la sensibilité de l’auteur qui ne laisse rien passer à son ex et le pousse parfois dans ses retranchements pour obtenir des réponses ou au moins pour confirmer ce qu’il savait déjà au fond de lui. Un livre autobiographique très intimiste qui vient toucher en chacun de nous cette zone ou la passion et l’amour brûle à jamais. J’aimerai que Philippe Besson ait encore de nombreuses histoires d’amour torturées à me raconter tant elles résonnent en mon cœur. Bonne lecture.
http://latelierdelitote.canalblog.com/archives/2019/06/18/37439506.html

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 223 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Lalitote Dîner à Montréal