Honte et Repenti

Avis sur Divergente 3

Avatar Pauline Qnr
Critique publiée par le

J'en veux à la dystopie contemporaine.

J'en veux à ces livres qui nous attisent avec leurs histoires qui semblent - le choix du mot étant impérial ici - intéressantes. J'en veux à cet amas de papier recouverts de logorrhées qui n'ont de style que le néant le plus total. Adieu la prose qui chante, adieu les mots qui s'envolent dans des douces sonorités. J'en veux à la société de m'avoir fait croire que tous ces livres étaient passionnants. Et je m'en veux - plus qu'à quiconque - de m'y être laissée prendre.

J'en ai lu, quelques uns, je suis tombée dans le panneau de la facilité du pauvre : une écriture tellement limpide qu'on passe page après page sans jamais s'arrêter au gré d'une histoire qui nous retient sans nous transcender, nous emmène sans nous transporter, nous guide sans nous soulever. Je suis lasse, je suis déçue, je suis en colère contre tout cela.
Depuis quelque temps, depuis des pérégrinations dans ces pages noircies, je me suis perdue. Affamée de cinéma, tenant à mon devoir de lecture éternel, j'ai sombré dans le gouffre de l'antithèse à l'intellect, à la beauté, au sublime. J'ai failli. Failli à mon devoir littéraire qui m'anime depuis toujours.

Et à cause de tout cela, à cause de Tris et de ses comparses, à cause de cette éventualité ignoble que constitue la littérature bas étage sans grands sursauts, je me suis laissée endormir lentement. A cause de ma faiblesse, je n'arrive plus à finir un livre. A cause de mon piège, je repousse la moindre difficulté du verbe. A cause de mon mauvais goût, de ma curiosité mal placée, je me sens vulnérable face aux grands auteurs. Les phrases sans difficulté m'ont plongée dans la léthargie du lecteur qui n'ose plus attraper un pavé sous peine de ne pouvoir le finir. Lire me fait peur. Lire m'impressionne. J'ai perdu l'endurance du style.

Cette critique atteste de mon devoir personnel de reprendre les choses en main. Je me repent de cette erreur faramineuse et sur le doux souvenir de mes lectures enchanteresse, je bâtis mon devoir :

Je redeviendrai la lectrice que j'étais.
Je prendrais entre les mains des livres inconnus sans craindre l'ennui et la perte de temps.
Je m'aventurerai entre les lignes des grands.
Je n'aurais plus peur, je ne serais plus frileuse.

Si vous voulez m'envoyer vos conseils littéraires, faites-le. J'en serais ravie :
http://www.senscritique.com/liste/Le_devoir_litteraire_Avaleuse_de_livre_je_serais_a_nouveau/773257

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 604 fois
8 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Pauline Qnr Divergente 3