Couverture Du temps qu'on existait

Du temps qu'on existait

(2011)
12345678910
Quand ?
5.1
  1. 1
  2. 3
  3. 8
  4. 7
  5. 5
  6. 7
  7. 5
  8. 5
  9. 0
  10. 1
  • 42
  • 3
  • 25
  • 2

Cela commence par un enterrement. Cela finit par un enterrement. Entre les deux deux, le mort raconte sa vie. Et quel enchantement ! Des années 1970 à nos jours, toute son entreprise va précisément consister à esquiver la vie et ses contraintes. Et ce jeune, puis moins jeune, puis vieux fils de...

Match des critiques
les meilleurs avis
Du temps qu'on existait
VS
Avatar ThomasRoussot
8
Frais et joliment léger

Une écriture limpide, qui s’élance vers les fragments d’un passé qui réfléchit encore, miroite et se plie dans les mots de l’auteur : « L’expérience de ces purs après-midi de bonheur, qui ne représentent pourtant qu’une partie dérisoire, dans le temps, de ma première enfance et de mon adolescence – deux mois d’été pendant dix ans, et trois jours par semaine – a marqué ces années, et, comme dans une taillerie, où l’on rencontre ces gros blocs tailladés qui cachent des pierres lisses et...

1
Rimbaud sans le style

Grossièrement, l'intrigue dépeint un bourgeois né en 1960, un peu fantasque, pour lequel tout devient immédiatement rétrospectif. Cet esthète, bien construit, constant, tourmenté par le temps qui passe, est amené à fréquenter toutes les grosses villes — Strasbourg, Paris, Lyon — pour n'y résider qu'un temps très bref ; il y connaît amourettes, nostalgie, et, plus fortuitement, des personnages décisifs pour sa maturation. L'oeuvre, autobiographie — jusqu'à une certaine mesure —, s'étale sur... Lire la critique de Du temps qu'on existait

13 4

PostsDu temps qu'on existait

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur ce livre ?

Critiques : avis d'internautes (9)

Du temps qu'on existait
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Un livre prétentieux pour un contenu miteux.

C'est très enthousiaste que j'ai commencé la lecture de ce livre; dès les premières lignes, quel bonheur, quel style littéraire incroyable! Les minutes ont passé et j'ai commencé à froncer les sourcils: ce livre est simplement indigeste. Le premier mot qui me vient à l'esprit en y pensant est que ce roman est extrêmement pompeux. Il s'agit pour moi d'une mascarade, d'un ensemble de mots... Lire la critique de Du temps qu'on existait

3
Avatar Alicornet
3
Alicornet ·
Vivre ou survivre

Marien Defalvard est un auteur qui attise la curiosité, à plus d'un titre. Il y a tout d'abord ce nom et ce prénom qui n'auraient pas pu mieux convenir à un écrivain, surtout quand son style s'inspire fortement de la littérature classique. Il y a ensuite ce premier roman écrit très jeune (même pas dix-huit ans), mais qui donne l'impression d'avoir été rédigé par une personne trois fois plus âgée... Lire la critique de Du temps qu'on existait

2
Avatar Psychedeclic
5
Psychedeclic ·
Critique de Du temps qu'on existait par Karutso

Ah ! En voilà un livre que j'attendais ! C'est rare. Que je veuille lire un livre connu, qui m'a été conseillé, qui me donne vraiment envie, tout cela arrive. Mais souvent et même toujours pour des livres sortis depuis longtemps, voir depuis toujours (je parle de livre comme l'odyssée d'Homer, sans âge). Mais que j'attende un livre sortit récemment, et avec un tel engouement ... chose rare.... Lire la critique de Du temps qu'on existait

2
Avatar Karutso
10
Karutso ·
Critique de Du temps qu'on existait par L'Homme Qui Lit

J'ai cru que je ne viendrai jamais à bout de ce roman. Première publication de Marien Defalvard, un jeune homme à l'intelligence manifeste, le livre a été écrit à ses 16 ans, après qu'il ai obtenu son baccalauréat. Médiatisé pour le style vieilli de la plume d'un tout jeune auteur, Du temps qu'on existait recevait bonne presse, et finissait donc dans ma bibliothèque. Après avoir -enfin- tourné... Lire l'avis à propos de Du temps qu'on existait

5 6
Avatar L'Homme Qui Lit
2
L'Homme Qui Lit ·
Découverte
"Ecrire me démangeait d'années"

Bien entendu ce livre est long et (parfois) prétentieux. Mais il est aussi humble et extrêmement bien écrit. On ne sait pas trop de quelle époque, ni de quel style l'auteur, 19 ans seulement, veut se rapprocher. Comme le dit la 4e de couverture, cet homme semble avoir mille ans, avoir traversé les époques et les années sans ne jamais s'approrprier le monde qui l'entoure, s'y sentir en vie.... Lire l'avis à propos de Du temps qu'on existait

Avatar eloch
7
eloch ·
Toutes les critiques du livre Du temps qu'on existait (9)