Je ne connais pas la peur, car la peur tue l'esprit...

Avis sur Dune - Le Cycle de Dune, tome 1

Avatar Tom Bombadil
Critique publiée par le

Initialement amateur d'Heroïc-Fantasy, je me suis détourné des elfes et des nains pour me consacrer aux classiques de la littérature française. Après un Les Misérables grandiose mais un chouïa longuet, j'avais grandement besoin d'un univers fantasque et fictif, mais en changeant de registre, je me mets donc à la science fiction, dont trois livres étaient mes priorités, Fondation, 1984 et Dune.
Je commence par le livre de Franck Herbert, et je n'aurais pas du...car quand vous commencez par le meilleur, les autres ont un goût un peu plus amer (cela dit, le roman prophétique de Georges Orwell est sublime et le premier tome du cycle d'Asimov est pas trop mal non plus) tant la richesse de Dune est quasi unique en son genre.

Dune, qu'est ce que c'est ? De la Science Fiction certes, mais de la Science Fiction qui ferait taire votre prof de culture générale qui vous dit "oui mais vous savez la science fiction ce n'est pas de la vraie littérature, ce n'est pas une référence..." tout en vous répétant que Bernard Werber est le meilleur auteur de la galaxie.

"Il n'y a pas, dans tout l'Empire, de planète plus inhospitalière que Dune. Partout des sables à perte de vue. Une seule richesse: l'épice de longue vie, née du désert. Richesse très convoitée : quand Leto Atréides reçoit Dune en fief, il flaire le piège. Il aura besoin des guerriers Fremen qui, réfugiés au fond du désert, se sont adaptés à une vie très dure en préservant leur liberté, leurs coutumes et leur foi mystique. Ils rêvent du prophète qui proclamera la guerre sainte et qui changera le cours de l'histoire.
Cependant les Révérendes Mères du Bene Gesserit poursuivent leur programme millénaire de sélection génétique ; elles veulent créer un homme qui concrétisera tous les dons latents de l'espèce. Tout est fécond dans ce programme, y compris ses défaillances.
Le Messie des Fremen est-il déjà né dans l'Empire?"

Petit résumé gratuit qui jette les bases quant à l'intrigue, intrigue qui prend place dans un univers tentaculaire et richement décrit. Un livre qui, fort de personnages détaillés, livre une épopée spatiale épique où se mêlent guerre, trahison, amour, aventure, complots. Ce livre est un récit d'initiation, l'initiation d'un héros, et de conclusion, conclusion quand à sa quête et son destin.
Récit qui sera fort de 5 suites (je ne prend en compte que les romans écrits par Herbert Père) qui amèneront au paroxysme les thématiques et les réflexions poussées dans ce premier opus, qui reste le meilleur.

Mais Dune ne s'arrête pas au divertissement, et c'est là que le roman fait honneur à sa réputation. Sous fond de Space Opera, le livre nous décrit un univers fini...oui fini, colonisé, hiérarchisé, dominé par l'homme qui se prend pour un Dieu. Par le biais de cette histoire épique dans ce futur lointain, Herbert plonge le lecteur dans une profonde réflexion sur la question de l'individu, de sa valeur, à travers le Bene Gesserit et son ambition de créer un surhomme à travers leur sélection génétique. De par l'organisation de ces castes, le système féodal décrit dans ce livre, l'auteur décrit un futur privé de libertés, où le despotisme est monnaie courante, comme pour montrer que malgré les évolutions technologiques, malgré le don de prescience, malgré le bond en avant de la civilisation, la colonisation de planètes et de galaxies, celle ci a régressé, a perdu son humanité dans cet univers chaotique. Le parcours de Paul Atréides, son ascension et sa transformation en véritable prophète et libérateur des peuples, n'est que le reflet d'une autre réflexion, celle du pouvoir, et de sa vraie nature, réflexion qui sera d'ailleurs poussée à son paroxysme dans le livre IV, L'Empereur Dieu de Dune. Par le biais de l'expérience que vit Paul au sein du peuple Fremen, ses choix et son combat, la dureté de sa vie en tant qu'enfant du désert (dont l'importance accentuée par Herbert du système écologique et de sa compréhension tient du génie), on assiste à la naissance d'un héros d'une force d'esprit impressionnante pour qui on ne peut qu'avoir de l'attachement. Héros qui se retrouvera face à son destin dans les livres suivants et qui laissera d'ailleurs la place à un anti-héros d'une complexité extrême et d'une puissance psychologique et mystique sans égale. Et derrière ces magouilles politiques et cette révolte sous fond d'égalité et de liberté, c'est la religion qui est le centre de tout, une totale réflexion sur la foi et les croyances, le pouvoir accordé au prophète et l'importance des prophéties, la question de leur réalisation et l'espoir que ça suscite dans le cœur de tout un peuple dont la dévotion n'a plus de limites, et les interrogations du dit prophète sur ses propres actions et ce que ce pouvoir immense entraîne comme conséquences.

On pourra dire que ce livre est un ramassis de mégalomanie, très manichéiste et cliché au vu de l'époque à laquelle il est sorti (où consommer des substances illicites étaient dans les normes sociales, surtout chez les jeunes, ce qui rappelle fortement l'approche de l'épice, qui permets d'atteindre la prescience) mais c'est avant tout une aventure magique au sein d'un univers qui l'est d'autant plus. Un roman excellent un poil longuet (et malheureusement indissociable des tomes suivants) qui, derrière un fond de divertissement cache de nombreuses réflexions aussi riches que l'univers détaillé, dense, où la démesure est omniprésente, superbement écrit.
C'est la Bible de la Science Fiction.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 205 fois
Aucun vote pour le moment

Tom Bombadil a ajouté ce livre à 2 listes Dune - Le Cycle de Dune, tome 1

Autres actions de Tom Bombadil Dune - Le Cycle de Dune, tome 1