👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Ah là là, qu'est-ce qu'elles ont ces petites "pépites", ces "découvertes à ne pas louper", ces "révélations de l'année", à me décevoir presque systématiquement ?
Je le pressentais un peu, pour tout dire... Non que je sois fermée au loufoque en littérature, non que je sois incapable de second degré ni d'imagination (enfin, je crois...!!!), mais à vrai dire les résumés et critiques m'avaient un peu inquiétée...

Et à juste titre ! Bien sûr, il est possible, louable et parfois talentueux de dépeindre la folie maternelle avec des yeux d'enfant, d'autres s'y sont essayés avec brio (j'en parlerai plus loin), pour autant ça ne marche pas à tous les coups...
Dès le début, ce roman m'a agacée par son côté très "fabriqué" : il est loufoque POUR être loufoque, émouvant POUR être émouvant, etc... Bref, sur moi ça n'a pas fonctionné.

J'ai continué néanmoins (il a au moins le mérite d'être court !), car ce personnage de la mère m'intriguait, je voulais voir si ma corde sensible parviendrait à vibrer... Mais non, ce kidnapping qui la sauve de l'hôpital psychiatrique n'a fait que renforcer mon agacement, qui se muait peu à peu en exaspération (marre de ces grosses ficelles...). C'est dommage car l'alternance des chapitres entre voix du fils et du père aurait pu être sympa et efficace (ouais bon, on sent la fin arriver, mini-twist final genre mise en abyme), sauf que les chapitres du père sont sur le même ton que celui de l'enfant, donc je ne vois pas l'intérêt...

Au final, je reste très mitigée quant à ce roman mais ne le condamne pas pour autant ; en effet, il a le mérite d'être, à mon avis, facile à conseiller à quelqu'un qui cherche une lecture divertissante, facile mais pas commune. Oui, je comprends qu'il puisse plaire et "marcher" ! Mais, personnellement, je lui préfère d'autres exercices du genre, comme l'indétrônable à mes yeux "Courir avec des ciseaux". Là on tenait quelque chose, le fil de la folie, l'incompréhension des proches en même temps que leur lente contamination, la loufoquerie douce et méchante, dangereuse et familière à la fois...
En attendant, je vais passer à autre chose !

Nadouch03
4
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à ses listes Feel-good books et Livres lus en 2016

il y a 6 ans

19 j'aime

5 commentaires

En attendant Bojangles
Black_Key
9

La vie devant soi

https://www.youtube.com/watch?v=eAW3y5l6Dm4 Voir le monde avec des yeux d'enfant. Des yeux qu'on accuse trop souvent d'être plus gros que le ventre, mais c'est des bêtises, j'ai mesuré. Des yeux...

Lire la critique

il y a 5 ans

25 j'aime

3

En attendant Bojangles
Kitou_Lor
8

Balade en folie douce

Regardez un tableau de Dali : du drôle et de l’inquiétant, de l’impossible et de l’absurde, l’envie de suivre un mouvement joyeux et coloré malgré le vertige… Et écoutez aussi Nina Simone chanter Mr...

Lire la critique

il y a 6 ans

19 j'aime

4

En attendant Bojangles
Nadouch03
4

Eloge de la folie douce, un peu raté...

Ah là là, qu'est-ce qu'elles ont ces petites "pépites", ces "découvertes à ne pas louper", ces "révélations de l'année", à me décevoir presque systématiquement ? Je le pressentais un peu, pour tout...

Lire la critique

il y a 6 ans

19 j'aime

5

En attendant Bojangles
Nadouch03
4

Eloge de la folie douce, un peu raté...

Ah là là, qu'est-ce qu'elles ont ces petites "pépites", ces "découvertes à ne pas louper", ces "révélations de l'année", à me décevoir presque systématiquement ? Je le pressentais un peu, pour tout...

Lire la critique

il y a 6 ans

19 j'aime

5

Sur les chemins noirs
Nadouch03
3

Amère déception

Après sa chute d'un toit, Sylvain Tesson est esquinté, défiguré, affaibli. Il décide de traverser la France à pied pour se requinquer. Son itinéraire devra passer le plus possible par les "chemins...

Lire la critique

il y a 5 ans

17 j'aime

2

Riquet à la houppe
Nadouch03
7

Un très bon cru !

Un roman d'Amélie Nothomb c'est toujours : - un univers loufoque, voire baroque ; - des noms à coucher dehors, voire à ne pas dormir du tout ; - un scénario inexistant mais on s'en fout ; - une...

Lire la critique

il y a 5 ans

13 j'aime