Fitz est de retour !

Avis sur En quête de vengeance - Le Fou et l'Assassin,...

Avatar Cluric
Critique publiée par le

Ce troisième tome de la série Le Fou et l'Assassin reprend là où le précédent s'était arrêté, et on peut dire que les choses bougent... et sacrément même ! Robin Hobb est définitivement de retour sur son cycle fétiche !

Pour rappel, on avait laissé Fitz au moment où il a ramené le Fou à Castlecerf dans une tentative désespéré de le sauver. Pendant ce temps à Flétribois la petite Abeille est enlevée par une bande de maraudeurs inconnus.

Comme les précédent tome, l'histoire est narrée alternativement du point de vue de Fitz et de sa fille. Dans un premier temps on en apprend un peu plus sur les assaillants de Flétribois. Sans surprise ce sont en effet des envoyés de l'Ecole des Prophètes Blancs dont est issu le Fou. Mais pas seulement... une combinaison d'Art d'un mystérieur homme-brume, de quasi compulsion mentale et de Prophéties dévoyées les rendent à même d'instiller une sérieuse menace, tout en conservant le mystère de leur actes aux éventuels spectateurs... Il va falloir qu'Abeille ruse pour se sauver, ainsi qu'Evite de ce pétrin !

Malgré ces importants événements, Fitz n'intervient pas immédiatement, n'ayant pas le temps de retourner aussi vite qu'il l'aurait voulu auprès de sa fille. En effet le Fou est toujours entre la vie et la mort ; la force artificielle qu'il a tiré de Fitz et ses compagnons d'Art n'est que temporaire, et les mauvais traitements ajoutés aux poisons qui coulent dans ses veines le tuent lentement. Fitz a fort à faire s'il veut sauver son ami, physiquement, mais aussi sur un plan mental, car le Fou est littéralement un homme brisé par des années de tortures. Ce dernier n'a plus qu'n objectif : la vengeance. Certes pour un but noble, mais malgré tout il veut faire tuer tous ses ennemis. Jusqu'au dernier, et quel meilleur outil pour cela que son plus cher ami ?

Evidemment pendant son séjour à Castlecerf Fitz se retrouve de nouveau mêlé aux intrigues politiques, Umbre tend ses fils une nouvelle fois, le devoir et le service des Loinvoyants passant avant tout. Bon gré, mal gré, Fitz voit son passé lui revenir en pleine face, et son temps en tant que simple dotaire Tom Blaireau et père est maintenant terminé. Fitz doit reprendre du service, et gare à quiconque tentera de s'en prendre à quiconque parmi sa bizarre famille étendue ! Celui là ne vivra pas bien longtemps !

Difficile d'aller plus loin sans dévoiler des moments clefs de l'intrigue, cependant je dois avouer que j'ai eu durant ma lecture un énorme stupéfaction concernant une révélation que je n'attendais pas du tout, mais menée d'une main de maître. Egalement, plusieurs personnages secondaires m'intéressent de plus en plus, même certains qui ne sont pas humains. On n'est pas encore au niveau du sacro saint Oeil de Nuit (qui dix tomes après sa mort est encore bien présent dans nos cœurs tout comme les rêves de nos héros), mais il y a définitivement quelque chose !

Note de 8 et non plus justifiée par deux choses : l'incapacité congénitale de Fitz a réaliser quelque chose qui crève les yeux concernant sa fille, plus le fait qu'étant un tome impair de notre bonne vieille traduction française, l'intrigue se coupe au milieu du tome officiel anglais ce qui est frustrant.

Heureusement la traduction devrait suivre rapidement, malgré tout j'ai de nouveau le même problème : devoir ajouter le prochain tome à ma liste de livres à lire absolument...et patienter six nouveaux mois !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 810 fois
4 apprécient

Autres actions de Cluric En quête de vengeance - Le Fou et l'Assassin, tome 3