Le premier problème s'est posé après une dizaine de page : Damned j'avais l'impression de lire une bio-fiction de Jean Echenoz, pas que ça me dérange, j'aime Echenoz ( pour tout dire j'en fais même un mémoire.) Mais bon j'avais signé pour du Dérérable. Et puis à mesure que ma lecture se poursuit je reviens sur ma décision, ce n'est plus du Echenoz, c'est juste lourd. Le jeu que le narrateur essaie de mettre en place avec le lecteur repose sur d'énormes ficelles, alpager le lecteur (pardon la demoiselle) en lui rappelant que "ma demoiselle en ce temps là il n'y avait de sextape" ne déclenche pas un demi sourire la première fois alors quand cet effet est usé à tort et à travers cela devient vite exaspérant. Vous l'aurez compris l'insertion d'un vocabulaire contemporain censé se heurter à l'histoire d'un gamin mathématicien du 19 éme ne fonctionne pas. D'autant plus qu'on peine à s'intéresser à la vie vide d'Evariste, (en même temps quand on meurt à 20 ans il n'y pas grand chose à dire) les broderies du narrateurs sur les personnages importants qu'auraient rencontré Evariste sont répétitives et même cela ne sauve pas le bouquin de la vacuité. Et ce n'est pas le charisme du personnage éponyme qui sauve les choses, transparents il est éclipsé par un narrateur cabotin si bien que la seule chose de tragique dans le destin d'Evariste c'est ce bouquin.

J'avoue que je suis sévère. Evariste n'est pas un mauvais bouquin, pas mal écrit non plus si on veut être vraiment objectif, sauf qu'il m'a insupporté et que pour couronner le tout il m'a été présenté comme "le gros coup de coeur." j'en attendais donc beaucoup. De plus la quatrième de couverture promet un peu monts et merveilles "il a rencontré Dumas, Nerval", sauf que ça donne plutôt "il était dans la même pièce que Dumas lors d'un repas de 200 personnes et il a passé une nuit dans la même cellule que Nerval en prison.." C'est maigre, très maigre..
Captain-Stiletto
4

Le 9 février 2015

1 j'aime

Évariste
Invalid_Name
3
Évariste

A moins d'avoir du temps à perdre tenez vous en à Wikipédia

Comme le titre du roman l'indique, Evariste se veut une biographie romancée de la vie d'Evariste Galois, mathématicien de génie. Je partais plutôt enthousiaste pour cette lecture, me disant que ça...

il y a 7 ans

2 j'aime

3

Évariste
Captain-Stiletto
4
Évariste

Critique de Évariste par Captain-Stiletto

Le premier problème s'est posé après une dizaine de page : Damned j'avais l'impression de lire une bio-fiction de Jean Echenoz, pas que ça me dérange, j'aime Echenoz ( pour tout dire j'en fais même...

il y a 7 ans

1 j'aime

Évariste
zazy
10
Évariste

Un destin fulgurant

Tout commence et finit sur un claquement de doigts. « Le Vieux » est très fort pour ça, c’est son rôle après tout ! Evariste, Evariste Galois ? Mais si vous connaissez ! On le surnomme le Rimbaud...

il y a 7 ans

1 j'aime

Évariste
Captain-Stiletto
4
Évariste

Critique de Évariste par Captain-Stiletto

Le premier problème s'est posé après une dizaine de page : Damned j'avais l'impression de lire une bio-fiction de Jean Echenoz, pas que ça me dérange, j'aime Echenoz ( pour tout dire j'en fais même...

il y a 7 ans

1 j'aime

Vernon Subutex, tome 1
Captain-Stiletto
8

Critique de Vernon Subutex, tome 1 par Captain-Stiletto

Grosse surprise car je ne m'attendais pas aimer autant Venon Subutex, il faut dire que Vernon disquaire fauché, passif, anti-heros par excellence ne part pas sur de bons rails (à part bien évidement...

il y a 7 ans

1

Watch Dogs
Captain-Stiletto
6
Watch Dogs

Critique de Watch Dogs par Captain-Stiletto

L'idée était bonne, malheureusement ça ne suffit pas à faire un jeu inoubliable. Parce qu'une fois qu'on a pris en main le jeu, qu'on s'est amusé à pirater toute la populasse, il ne reste pas grand...

il y a 7 ans