Tout commence et finit sur un claquement de doigts. « Le Vieux » est très fort pour ça, c’est son rôle après tout !
Evariste, Evariste Galois ? Mais si vous connaissez ! On le surnomme le Rimbaud des Mathématiques. Je dois avouer n’avoir jamais trouvé une once de poésie dans une équation, mais bon. C’est son histoire, fort méconnue, que j’ai découverte dans ce livre. Un livre hors du commun pour un homme au destin fulgurant et hors du commun.
Plus que par la vie d'Evariste, je suis conquise par l’écriture de François-Henri Désérable. Impossible de sauter une ligne sans perdre le sel de la phrase, de temps à autre accompagné d’un peu de poivre. Ce roman biographique n’a rien de conventionnel. Très peu de date (cela me convient parfaitement) mais des noms, des tranches de vie. François-Henri Désérable replace Evariste dans son contexte historique, même si, de temps à autre, il nous fait des circonvolutions amusantes. Il y a même Alexandre Dumas dans ce livre. A travers les petites histoires que l’auteur nous fait traverser, j’ai rencontré l’Histoire. Evariste a connu un destin flamboyant et fulgurant qu’accompagne fort bien l’écriture virevoltante à la fois classique, drôle, cocasse, lyrique de François-Henri Désérable. Il suit, piste Evariste Galois partout, glisse en cercles excentriques autour du personnage, puis « Le Vieux » a décidé que c’était la fin et pointe son pouce vers le bas.
Oui vraiment, un livre hors du commun et un jeune auteur de 27 ans plein de belles promesses.
zazy
10
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

Le 20 mars 2015

1 j'aime

Évariste
Invalid_Name
3
Évariste

A moins d'avoir du temps à perdre tenez vous en à Wikipédia

Comme le titre du roman l'indique, Evariste se veut une biographie romancée de la vie d'Evariste Galois, mathématicien de génie. Je partais plutôt enthousiaste pour cette lecture, me disant que ça...

il y a 7 ans

2 j'aime

3

Évariste
Captain-Stiletto
4
Évariste

Critique de Évariste par Captain-Stiletto

Le premier problème s'est posé après une dizaine de page : Damned j'avais l'impression de lire une bio-fiction de Jean Echenoz, pas que ça me dérange, j'aime Echenoz ( pour tout dire j'en fais même...

il y a 7 ans

1 j'aime

Évariste
zazy
10
Évariste

Un destin fulgurant

Tout commence et finit sur un claquement de doigts. « Le Vieux » est très fort pour ça, c’est son rôle après tout ! Evariste, Evariste Galois ? Mais si vous connaissez ! On le surnomme le Rimbaud...

il y a 7 ans

1 j'aime

Surtensions
zazy
9
Surtensions

Un polar comme je les aime

Je découvre le capitaine Victor Coste alors qu’il a déjà sévi dans plusieurs bouquins, mais cela n’a aucune importance pour la compréhension de l’histoire. Nous voici de suite dans le bain carcéral,...

il y a 6 ans

2 j'aime

1

L'homme qui a vu l'homme
zazy
9

Incommunication au Pays-Basque

Dès la première page, je suis dans le bain, plutôt dans la Mégane ou la Corsa. Le livre démarre sur les chapeaux de roues ; « les pneus qui crissent sur le bitume gelé. » Tout au long de cette...

il y a 7 ans

2 j'aime

Pas pleurer
zazy
10
Pas pleurer

Espagne 1936

« On est en Espagne en 1936. La guerre civile est sur le point d’éclater, et ma mère est une mauvaise pauvre. Une mauvaise pauvre est une pauvre qui ouvre sa gueule. Ma mère, le 18 juillet 1936,...

il y a 7 ans

2 j'aime