Depression

Avis sur Extension du domaine de la lutte

Avatar rivax
Critique publiée par le

Ce court roman est déprimant. C'est d'ailleurs de dépression qu'il est question puisque le narrateur, personnage principal de l'histoire y sombre peu à peu, au cours d'une longue errance solitaire ou mal accompagnée.

Lucide, il ne se dissimule pas son mal, ne cherche pas à le contrer, l'accepte.

C'est aussi l'histoire d'un informaticien qui est chargé d'assurer la formation à l'usage d'un logiciel dans plusieurs antennes du ministère de l'agriculture. Il n'a pas de famille, pas d'amis. L'amour ne l'intéresse plus. En fait rien ne l'intéresse vraiment.

Constater que c'est souvent le Houellebecq que les gens ont préféré m'étonne. Ce n'est pas mon cas.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 256 fois
1 apprécie · 1 n'apprécie pas

Autres actions de rivax Extension du domaine de la lutte