De la fiction pas autant éloignée qu’on le croit

Avis sur Fahrenheit 451

Avatar Serpentnoir
Critique publiée par le

Fahrenheit 451 est un roman de science-fiction de Ray Bradbury, publié en 1953 aux Etats-Unis. Ce titre fait référence approximativement à la température qu’un livre se consomme en degrés Fahrenheit (451), c’est-à-dire 232,8 degrés Celsius. Ce roman est une dystopie, un récit qui déroule la vision pessimiste d’un futur sombre.

Tout commence, lorsqu’un pompier, Guy Montag rencontre Clarisse, une jeune fille de 17 ans. Elle est différente des autres, de ceux qu’il côtoie habituellement, elle observe et elle réfléchit. Ils discutent quelques fois, et, ne la voyant plus pendant 4 jours, il pense qu’elle est morte à cause de sa vision du monde qui n’est pas acceptée dans cette société. Au début du roman, il fait son travail normalement, il brûle donc les maisons qui contiennent des livres, et une fois, il a même brûlé une femme avec. Voici certainement le tournant du récit pour Montag. Guy décide de garder des livres chez lui et... à vous de lire la suite sinon je vais spoiler.

Pour moi, c’est le meilleur livre que j'ai lu de ma vie. Lorsque je lisais, je ne voulais pas m’arrêter afin de connaître la suite, ce qui fait que je l’ai fini en 2 jours. Par exemple, je voulais absolument savoir ce qu’allait devenir Clarisse. Mon personnage préféré est, comme vous sûrement, Montag. Il montre d’abord un signe de révolte en voulant lire devant des gens, ce qui est totalement fou pour ces personnes. Ensuite il « crée » un plan avec un certain Faber, un vieux monsieur, pour essayer de remettre le droit aux livres et à toutes les libertés qu’ils donnent. Finalement, ce récit m’a permis de me poser des questions, surtout sur l’importance des livres, ce qu’ils offrent à l’humanité.

Pour finir, ce livre est facilement compréhensible pour les débutants de science fiction et je vous le conseille vraiment.
Les seuls livres à brûler sont ceux de l’école à la fin de sa scolarité. ( A prendre au 2ème degré « Celsius » )

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 226 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Serpentnoir Fahrenheit 451