👋   Pour votre plus grand bonheur, SensCritique déménage ses serveurs. Du coup, ça va peut-être un peu bugger. Déso pas déso.
Couverture Ferragus, chef des Dévorants

Critiques de Ferragus, chef des Dévorants

Livre de (1833)

L'Amour instance entrela vie et La mort

Eblouissant, tendre, cruel ,l'amour sans partage, sans tache, impeccable que la vie en societe eprouve, le dechire, le tord pour le vouer a lamort. 'est l'amour balzacien tel voue auxespaces innocentes, tel qu'apres cinqans de bonheur innocent se mele l'effet du rel, une tache sombresur la couleur blanche de la mariee, viege-femme, femme-fleur : Il voulut etre seul pour lire... Lire l'avis à propos de Ferragus, chef des Dévorants

7 5
Avatar fleurblanche234
8
fleurblanche234 ·

Une oeuvre paradoxale, mais brillante !

Bonsoir à tous, Me voilà devant vous avec ce livre, trop peu connu de Balzac. Pourquoi celui-ci ? Car, il me semble capital, dans la pensée de Balzac. Ferragus ne jouit pas auprès du grand public de la notoriét é d’autres œuvres de Balzac comme Le Père Goriot, Eugénie Grandet ou Le Lys dans la vallée par exemple. Ce petit roman a pourtant retenu... Lire l'avis à propos de Ferragus, chef des Dévorants

5 3
Avatar ClementLeroy
10
ClementLeroy ·

Balzac ou La Condition des Femmes bafouées.

Le roman se situe à l'époque de la Restauration dont s'inspire beaucoup Balzac dans "La Comédie Humaine" qui a pour cible le décor réel et mythique de Paris.L'histoire narre le destin tragique d'une femme,Madame Jules,dont le tort aura été d’être amoureuse d'un homme cruel.L'écrivain,à travers cette œuvre,montre qu'il a une attirance pour les êtres exceptionnels.Les personnages importants de... Lire l'avis à propos de Ferragus, chef des Dévorants

4
Avatar Sabri Collignon
8
Sabri Collignon ·