Couverture Feuilles d'herbe

Critiques de Feuilles d'herbe

Livre de (1855)

Une épopée pour l'utopie américaine

Ouvrir les Feuilles d'Herbe à n'importe quelle page, n'importe où, et faire l'expérience insolite de ce flot de poésie monumentale que n'auraient sans doute pas boudés les aèdes antiques, ni quelque prophète prêchant du haut d'une montagne: L'incantation de Whitman chante l'esprit pionnier et la vigueur du progrès, la liberté des corps et la beauté de leurs efforts, même dans la guerre. La... Lire la critique de Feuilles d'herbe

28 9
Avatar Gauche-à-Droite
9
Gauche-à-Droite ·

Mannahatta

Il y a Walt Whitman qui pose les mots sur une feuille en rêvant. Qui les dispose avec soin, qui griffonne, efface, barre, reprend. En rêvant. Le rêveur de Manhattan et de l’Amérique à pieds nus. Et moi cent cinquante années plus tard qui lit les mots du poète d’un œil absent, la tête en l’air, rêveur perdu dans les rêves d’autre chose qui est ailleurs et j’en perds le fil. Alors il y avait... Lire la critique de Feuilles d'herbe

21 6
Avatar -IgoR-
10
-IgoR- ·

Critique de Feuilles d'herbe par Kliban

Ca ne se raconte pas, Whitman. Ca se respire dans la dérouillée du diaphragme, dans l'envie de rugir la vie sous l'échappée impérieuse et tendre des célébrations of "the immortal and the good", dans la caresse même que le poète suscite, appelle, offre de tout son corps, sa vie, la nôtre, faits poème dans l'incarné vif du mot. This is no book, / Who touches this touches a man. (Extrait final de... Lire la critique de Feuilles d'herbe

15 10
Avatar Kliban
10
Kliban ·

Lyrique, mystique, envoûtant !

C'est grâce à Henry Miller que j'ai découvert ce poète américain, Walt Whitman. Et je pense encore que Miller est un des meilleurs passeurs pour faire découvrir la poésie de Walt Whitman. Je ne suis plus sûr d'ailleurs du titre du livre : "Printemps Noir" peut-être, dans lequel on trouverait un chapitre intitulé "Je te salue Walt Whitman". En tout cas, l'incipit de Printemps Noir démontre une... Lire la critique de Feuilles d'herbe

12 1
Avatar mrPessoa
9
mrPessoa ·

Walt Whitman, un cosmos - de Manhattan le fils

Le dernier film de Hong Sangsoo "Seule sur la plage la nuit" vient de sortir en France. Son titre reprend le premier vers d'un poème de Walt Whitman, extrait de "Feuilles d'herbe". Apôtre de poésie transcontinentale, Whitman écrit aussi vite qu'il marche. Quel sens de l'espace ! Mais pour donner une idée de son univers, je vous propose "**... Lire la critique de Feuilles d'herbe

3 2
Avatar Lionel Bonhouvrier
9
Lionel Bonhouvrier ·

Critique de Feuilles d'herbe par La Pause Thé

Je crois qu'avec Walt Whitman j'en suis encore au stade ou je ne comprends pas tous les mécanismes du poète, mais je m'accroche, tenace as a leaf of grass, ses poèmes n'ont pas encore entièrement pris racine en mon cœur mais j'espère qu'avec le temps, et peut être qu'avec l'âge, je serais un jour capable d'en comprendre tout l'univers et la poésie qui s'en dégage. Lire la critique de Feuilles d'herbe

2
Avatar La Pause Thé
7
La Pause Thé ·

Critique de Feuilles d'herbe par Sophie Chol

Hélas la traduction n'est pas à la hauteur des vers du poète...si j'ai apprécié le contenu des poèmes, j'ai été grandement déçue par le style lequel est indéniablement important quand il s'agit de poésie ! Cependant, il parait qu'il n'existe pas beaucoup de traductions en France, ce fut donc une chance pour moi de découvrir son oeuvre malgré tout. En espérant que les différentes maisons... Lire l'avis à propos de Feuilles d'herbe

Avatar Sophie Chol
6
Sophie Chol ·