👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Roman historique d'anticipation... L'exercice est difficile. Plusieurs façons d'aborder la chose :

1/ livre d'histoire, point de vue macro. Certains adorent ce genre de bouquin, parce qu'ils offrent un regard sur des évènements historiques vécus. Ici, rien de vécu puisqu'on se projette dans 1 millénaire.

2/ roman montrant l'évolution à travers un ou plusieurs personnages... Problème : l'histoire se déroule sur plusieurs siècles! Comment faire sans produire 20.000 pages?

Asimov a choisi un axe hybride... Plusieurs nouvelles espacées de plusieurs dizaines d'années, décrivant comment chaque crise a été solutionnée. C'est la grande force du livre, et son grand défaut.

Dans un futur lointain, une science atteint son paroxysme, en la personne de Hari Seldon. Il est à la psychologie ce qu'Einstein ou Newton sont à la physique. Son dada : la psycho-histoire. Comment ça marche?

On part du principe que, sur une population suffisamment importante (de l'ordre de plusieurs dizaines de milliards), l'homme étant un animal social, l'action de chacun est noyé dans les grands mouvements sociologiques. En gros, peu importe l'action d'un homme, ou d'un groupe d'hommes déterminé, celle-ci ne peut pas influer sur la destinée de l'humanité.

Quelques équations plus tard, Seldon s'aperçoit que l'Empire régnant sur la galaxie est voué à l'extinction. Il utilise alors sa science pour créer la Fondation. Il sélectionne 200.000 personnes, les envoie quelque part, bien choisi, et estime que, selon ses calculs, rien ne pourra empêcher cette nouvelle société de créer un nouvel Empire.

Le tout est passionnant et montre l'utilisation de certains outils (économie, religion...) pour asseoir son pouvoir.

Selon moi, plus qu'un travail d'anticipation, c'est surtout un bon kiff de sociologie historique et très actuel. On enfile les pages en assistant à la construction d'une société par un plan fort bien huilé et applicable (très Machiavel dans l'esprit).

Pour autant, il m'est impossible de qualifier ce livre de chef d'oeuvre. Asimov veut dire beaucoup, mais n'est pas à l'aise avec la littérature...

Les personnages ne sont pas du tout approfondis. Chaque chapitre ou nouvelle est construit comme suit : mise en situation sommaire mal écrite, puis dialogue entre deux personnages. Si les propos sont bons, les réactions des personnages (surprise, rire, mal à l'aise) sont si mal écrits qu'on s'en fiche totalement. On va droit au but : quel coup politique ou tactique va ressortir de la conversation? Qui va l'emporter?

Les descriptions sont inexistantes. A quoi ressemble telle planète? Quelle température y fait-il? Faune, flore? Rien du tout. On me parle de lumière atomique... A t on la sensation d'être au soleil? Est ce que ça a une couleur particulière? On parle de vaisseaux spatiaux... Quelle taille ? Comment est-il configuré? Nombre de salles? Peinture? Ambiance? Odeur?

Je pourrais continuer comme ça pour à peu près tout.

Bref, on a davantage l'impression de lire de courtes pièces de théâtre qu'un roman, l'attachement aux personnages en moins.

Néanmoins, je lui mets la note de 7 car ça reste intéressant et amusant à lire.

Au fait, ces défauts sont corrigés, dans une certaine mesure, dans les 2 tomes suivants dont je vous recommande bien évidemment la lecture si vous avez aimé celui-ci.

SoiM
7
Écrit par

il y a 8 ans

1 j'aime

Fondation - Le Cycle de Fondation, tome 1
Clément_Mouille
5

Le Cycle de Fondation est un échec

La critique qu'on peut lire ci-dessous a été écrite il y a huit ans. Elle est celle qui m'a valu le plus de vues sur ce réseau, pour la simple raison qu'elle était outrancièrement négative, et...

Lire la critique

il y a 8 ans

40 j'aime

17

Fondation - Le Cycle de Fondation, tome 1
Ico
9

- Un roman sur plusieurs siècles ? - Tu vas voir, tu vas adorer

Ah. La première critique – dont vous excuserez le style, je prends mes marques. Ça a commencé par un clic: une « envie de lire ». Et puis un samedi après-midi, un pique-nique. En compagnie du...

Lire la critique

il y a 9 ans

40 j'aime

9

Fondation - Le Cycle de Fondation, tome 1
Gand-Alf
9

Society.

Monument de l'anticipation, classique parmi les classiques de la littérature contemporaine, le cycle de "Fondation", débuté par l'écrivain Isaac Asimov au tout début des années 40, me faisait de...

Lire la critique

il y a 7 ans

39 j'aime

10

Memento
SoiM
9
Memento

Renversant

Memento n'admet pas le compromis. Soit on adore, soit on déteste. C. Nolan, pour son premier film - je considère Follower plutôt comme un projet mis à terme - décide de frapper très fort, quitte à...

Lire la critique

il y a 7 ans

7 j'aime

Gone Girl
SoiM
8
Gone Girl

Just Married. Etc.

Ca y est, j'ai trouvé le temps de voir le dernier film de Fincher. Le maître s'est essayé à beaucoup de genres (policier, thriller, historique, fantastique, huis clos, juridique, SF même s'il le...

Lire la critique

il y a 7 ans

6 j'aime

5

Mister Babadook
SoiM
6

Babadook, pourquoi existe-tu?

Attention, spoil! J'ai beaucoup aimé le sujet : une mère célibataire qui a perdu son mari en mettant au monde son fils. Ce fils qui, comme tous les mômes créatifs, matérialise ses angoisses, voit...

Lire la critique

il y a 8 ans

6 j'aime

2