Couverture Gilles

Critiques de Gilles

Livre de (1939)

Pierre & Gilles

De Pierre Drieu La Rochelle, on ne peut rien vraiment saisir avant d'avoir lu Gilles, son oeuvre majeure, à la fois transposition autobiographique, exercice d'introspection implacable et dessein visant à embrasser l'essence d'une époque et d'une génération. Gilles, personnage central du roman, est le double littéraire de Drieu. Et pour cause, lui qui s'avouait incapable de construire une... Lire l'avis à propos de Gilles

31 1
Avatar Olympia
9
Olympia ·

L'arme à l'oeil

Tomber sur un livre qu'on va détester de bout en bout est finalement aussi passionnant que de lire un livre qu'on aime intimement de la première à la dernière page. Moins agréable certes, mais diablement révélateur. C'est aussi que l'analyse de notre affection nous est à ce point plus difficile que celle de nos dégouts, qu'on préfèrera toujours scruter nos ennemis et admirer nos dieux.... Lire l'avis à propos de Gilles

26 31
Avatar Senscritchaiev
5
Senscritchaiev ·

Critique de Gilles par Christophe

Une époque vue à travers les yeux d'un jeune homme. Un jeune homme façonné par et contre cette époque. Gilles, c'est l'histoire d'un mec qui aime les femmes, les bordels, le bordel, l'action, la glande, Paris, la politique, la droite, la gauche, la droite, l'Europe, lui-même. Mais pas la France, les hommes politiques, les juifs, les cocos, lui, la gauche, la droite, la gauche, lui-même. Un... Lire la critique de Gilles

14 1
Avatar Christophe
10
Christophe ·

Quelques coups de scalpel !!!

"Collabo", "Homophobe", "Antisémite", comme ça c'est fait... Désolé pour ce syndrome de Gilles de la Tourette du Politiquement correct... Bon maintenant entrons dans le vif du sujet, qu'est que c'est Gilles de Pierre Drieu la Rochelle ??? Ben, Gilles c'est tout simplement ou du moins en très grande partie... Lire la critique de Gilles

6 9
Avatar Plume231
7
Plume231 ·

Critique de Gilles par Curzio Majorczyk

Drieu et moi ne partageons pas grand chose, hormis une passion pour les jolies femmes et le fascisme. Aujourd’hui ce type est un proscrit, moins que Céline, peut-être parce que notre ami Pierre n’a pas révolutionné-la-langue-française-grâce-à-un-ouvrage-tel-que-voyage-au-bout-de-la-nuit (ceci est une formule sans vie désormais, aucunement un constat susceptible d’évoluer). Avant de vous parler... Lire la critique de Gilles

6
Avatar Curzio Majorczyk
10
Curzio Majorczyk ·

L'archipel du Gambier

Gilles Gambier, personnage éponyme du roman et avatar de l’auteur, n’est pas très heureux et il le fait savoir — pendant près de 700 pages, ce qui frise l’impolitesse. Les femmes le lassent (lui permettant de se complaire dans une cruauté de petit tyran) ou le lâchent. En dehors des femmes, d’ailleurs, pas grand’chose. Il ne travaille pas beaucoup (c’est en-dessous de lui), il se rêve en... Lire l'avis à propos de Gilles

2 3
Avatar Venantius
5
Venantius ·