👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

La Haine et l'Amour (et leurs défauts)

synopsis :
Une guerre approche, trois familles aristocratiques se voient en danger

(Petite bande-annonce :
Balles qui sifflent
« Je t'aime Untel ! »
Les boyaux par terre,
les amours en l'air.
Fusils aux épaules,
pleurs sur épaules... Chevaux avec cavalier epuisé, épée au poing,
femmes se lamentantent de ne voir l'amour que de loin...
)

critique :
Pour commencer, ma critique risque peut-être d'être sujette à caution ou polémique etc., mais voila, je ne puis me taire et être sincère par-dessus tout ; pourquoi Guerre et Paix a-t-il tant de notes et de critiques élogieuses ? vraiment je ne vois pas pourquoi, si ce n'est que peut-être qu'ils l'affublent d'un bon gros 10/10 que pour montrer à autrui qu'ils ont lu un tel pavé de mille six cent et quelques pages...
Que ce soit clair ; j'ai passé vraiment d'agréables moments dans Guerre et Paix ; pour causes, c'est bien écrit, certains chapitres sont forts intéressants, les combats en guerre sont détaillés et saissant de réalisme (si si vraiment) et les innombrables personnages, dont d'ailleurs on s'emmelle parfois les pinceaux avec, sont tous aussi interessants les uns que les autres... Mais voila, je ne suis pas d'accord pour la note de 10/10, mais chose étrange ; j'avoue que quelque-part que c'est un chef-d'œuvre... quant à la raison de vous dire pourquoi et comment, ça j'en suis incapable...
Peut-être parce qu'il fait mille six cent pages ? Peut-être parce que c'est un gros bout d'histoire de la Russie ? Peut-être parce que c'est "beau" ? Peut-être parce qu'il a des allures de tableaux d'Art ? Peut-être parce que c'est une grande fresque ? Toujours est-il que je le considère comme un chef-d'œuvre de la littérature.
Mais en même temps, il ne mérite pas 10/10 ; un gros point faible dans ce roman à relever ; son coté Amour Gloire et Beauté en mode aristocratique (la jeune Natacha aime celui-là mais celui-là aime celle-ci etc.)... ça j'ai vraiment pas aimé.
D'autres aimeront et d'autres pas.
Oui, un "chef-d'œuvre" mais qui a ses défauts... impardonnables pour certains.
Dostoïevski est bien meilleur. Plus psychologique et moins "romance". (Je divague je sais, je m'éloigne du sujet !)

Une grande fresque de la Russie qui s'étale sur dix années, avec pour centre, ses personnages bourgeoises (trop romantique et bourgeoises d'ailleurs) et en fond ; cette terrible guerre.

Note finale : 6,8/10

Larry123
9
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à sa liste Top 10 Livres

il y a 4 ans

1 j'aime

2 commentaires

Guerre et Paix
-Alive-
10

Tolstoï : historien

Quand on lit la version complète, non tronquée de Guerre et Paix, c'est-à-dire la version recommandée, on met du temps. Oui lire la version d’un seul ouvrage d’environ 1000 page revient à ne pas lire...

Lire la critique

il y a 8 ans

46 j'aime

Guerre et Paix
SanFelice
10

"Comment donc peuvent-il penser à autre chose qu'à la mort ?"

Bien souvent, accepter une œuvre parmi les « classiques » revient à faire oublier comment cette œuvre, justement, n’était absolument pas classique, mais que bien au contraire elle ne correspondait à...

Lire la critique

il y a 2 ans

30 j'aime

8

Guerre et Paix
MonsieurBain
9

Le monument de Pierre

J’ai récemment eu l’occasion de survoler un article quant à la mélancolie (si ce n’est même la tristesse) qu’éprouvent certaines personnes en terminant un livre. D’après mes souvenirs, ce ne fut qu’à...

Lire la critique

il y a 3 ans

18 j'aime

28

Mad Max
Larry123
9
Mad Max

Rédemption violente

Notes préliminaires Le premier paragraphe est une synthèse d'émotions et de sentiments qui m'ont sautés au visage - une bonne idée, vu la vitesse et la violence dans lequel le film baigne, même s'il...

Lire la critique

il y a 2 ans

3 j'aime

Dans les forêts de Sibérie
Larry123
8

Une vie meilleure

Un bel éloge sur la Solitude. Tesson décide de vivre en Robinson pendant 3 mois dans ces forêts de Siberie et résultat ; on fend du bois, cuit des nouilles, se réchauffe dans sa cabane, lit des...

Lire la critique

il y a 4 ans

3 j'aime

4

Joker
Larry123
7
Joker

Le faux cinéma ou la destruction de l’art

La hype passée pour ce film (le lecteur sera peut-être abasourdi d’apprendre que beaucoup de gens se ruaient au cinéma, n’arretaient pas d’en parler, la faute notamment aux médias et aux...

Lire la critique

il y a 2 ans

2 j'aime

2