De l'ordre de mille pages

Avis sur Harry Potter et l'Ordre du phénix

Avatar Ecto
Critique publiée par le

Souvenez-vous, à la fin de la Coupe de Feu, Voldemort fait son grand retour au sein du monde des sorciers... Harry s'empresse de raconter la nouvelle à Dumbledore & co, ces derniers n'étant pas cru par Fudge, ministre de la magie. C'est donc fort logiquement que dans ce tome, Harry est une énième fois pris en grippe par les élèves de Poudlard et le monde la sorcellerie et traîne une réputation de cinglé (partagée avec Dumbledore) largement diffusée par le ministère.

Sinon, que se passe-t-il dans la vie de Harry ? Après avoir été attaqué par des Détraqueurs, Harry s'enfuit de Privet Drive à l'aide de sa garde de rapprochée puis arrive au Square Grimmaurd, QG de l'ordre du Phénix, sorte d'organisation visant à éradiquer Voldemort et ses mangemorts... Une opposition, quoi. Et c'est avec plaisir qu'on retrouve par exemple Lupin et Sirius, ou encore Mr et Mrs Weasley. Là on se dit qu'il va y a voir de l'action, et que Harry va être impliqué. Mais non, finalement, il se contente de faire le ménage... C'est certainement le tome de Harry Potter où la mise en route est la plus longue. Il y a toujours des événements anecdotiques sympas, comme la nomination de Ron et d'Hermione au poste de préfet. (d'ailleurs j'ai jamais compris : quand on est nommé préfet en 5ème année on le reste pour les années suivantes ? Du coup il y a 6 préfets par maison ?) Puis finalement les comparses se rendent enfin à Poudlard, et font dans le train la rencontre de la délicieuse Luna Lovegood, une fille complètement barge et loufoqu(a).. Ce personnage va se révéler finalement important par la suite, et c'est toujours cool d'avoir des caractères qui sortent un peu de l'ordinaire.

Après ça, on fait pour la deuxième fois la rencontre de Dolores Ombrage (en effet, elle était présente à l'audience disciplinaire de Harry au ministère). Ce personnage est assez savoureux puisqu'il représente l'autorité pure, un genre de truc dont Rusard rêve, mais se taper ses rappels à l'ordre pendant 800 pages devient assez lourd... Puis, après une retenue avec Dolores, une lettre du méchant Percy, la nomination d'Ombrage au poste de grande inquisitrice, la réunion pour former l'Armée de Dumbledore, un match de Quidditch, le retour de Hagrid... Vous voyez un peu le problème ? D'habitude, les petites aventures du trio à Poudlard sont là pour rythmer le récit mais ne laisse jamais de côté une sorte d'intrigue, quelque-chose qui fait avancer l'histoire. Là, ces péripéties annexes sont TROP nombreuses et ne servent à RIEN. Sérieusement on dirait du fan service. Malgré tout, il faut reconnaître que l'Armée de Dumbledore est un concept bien sympa, complété plus tard par la Brigade Inquisitoriale d'Ombrage (ils mangent BIO). En effet, que Harry soit prof c'est assez marrant, et puis on a vraiment l'impression qu'un groupe se détache, on se rattache aux membres de l'AD, seul semblant de rébellion à Poudlard.

Bon, quand Harry voit Arthur Weasley se faire attaquer par le serpent dans son rêve, là ça devient intéressant : on commence à comprendre qu'une connexion est établie entre Harry et Voldemort. L'escapade à l'hôpital Ste Mangouste est aussi une bonne pioche pour étoffer la crédibilité du monde des sorciers. A part ça, comme Dumbledore se rend compte de la connexion entre Harry et Voldemort, il demande à Rogue de lui donner des leçons d'occlumancie. J'ai toujours trouvé ça assez stressant d'imaginer Harry et Rogue seul à seul dans un cachot personnellement... Harry découvrira par la suite le "pire souvenir de Rogue", qui constituera un excellent chapitre et qui entachera la belle image que s'était imaginé Harry de son père... Entre temps Dumbeldore se barre de Poudlard... Vous voyez qu'il se passe plein (trop) de choses ! Puis l'orientation, Graup et le Buse... Ah, un pincement au coeur quand Fred et George quittent Poudlard quand même... Après ce nouvelles péripéties, Harry voit Sirius torturé par Voldemort dans un rêve et se rend au département des mystères avec les fidèles de l'AD : Ron, Hermione, Ginny, Luna, Neville. Les six élèves tombent assez vite sur des Mangemorts mais l'Orde arrive à la rescousse, Dumbledore affronte Voldemort mais surtout... Sirius meurt. Un choc. Mais surtout : comment ? Il y a que moi qui n'a jamais compris pourquoi on mourrait quand on passait "au-delà" du voile ? Sa mort est bouleversante mais trop énigmatique à mon goût...

Puis vient enfin la révélation passionnante du livre : l'existence de la prophétie. La discussion entre Harry et Dumbledore dans le bureau de ce dernier est autant passionnante que ratée dans le livre... C'est là qu'on bascule enfin dans d'autres motivations que "Je veux faire le MAAAAL" (du côté de Voldemort). Cette prophétie va tout chambouler et obliger Harry à vaincre Voldemort. La prophétie donne également une place importante et mystérieuse à Neville, qui pourrait lui aussi être l'"élu". Et j'ai adoré le concept de "Voldemort s'est lui même créé son ennemi", même si c'est possible que cette théorie soit développé dans le tome suivant, et pas dans celui-là.

En gros, les choses que j'ai aimé sont : l'Ordre, Luna, l'AD, Ste Mangouste, les leçons d'Occlumancie, le souvenir de Rogue, le départ de Fred et George, les conseils d'orientation, les Buse, la prophétie.
Et les choses qui m'ont soûlées... : trop de pages, trop de choses inutiles, le ménage au Square Grimmaurd, Ombrage, le match de Quidditch, le retour de Skeeter, le département des mystères, un peu bizarre à mon goûts (des cerveaux dans un bocal ?), et GRAUUUUUUP : the chapitre useless.

Finalement, la deuxième guerre commence véritablement à la fin, et le ministère admet le retour de Voldemort. On aura assisté à un tome cohérent, qui reste logique, mais beaucoup trop long, avec trop de choses inutiles. Je pense qu'une plus grande interaction entre l'AD et l'Ordre aurait été intéressante, et pourquoi pas développer le personnage de Percy pour en faire un véritable méchant ? En somme, le tome de Harry Potter qui ne restera pas mon préféré, mais que je relis quand même avec plaisir, car c'est Harry Potter après tout !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 876 fois
4 apprécient

Autres actions de Ecto Harry Potter et l'Ordre du phénix