Avis sur

Hommage à la Catalogne par Nanash

Avatar Nanash
Critique publiée par le

Vous souvenez-vous ce que l'on vous a dit de la guerre d'Espagne au lycée ? Moi pas, enfin vaguement. Les gentils républicains contre Franco le méchant fasciste aidé par les nazis, c'est à peu près tout ce dont je me souviens. C'est en lisant "Hommage à la Catalogne" que je me suis enfin rendu compte de ce qui était en jeu à cette époque en Catalogne et accessoirement de mon ignorance crasse de l'histoire politique des années 30.

"Hommage à la Catalogne" est un témoignage précieux, à plusieurs raisons, Orwell était à Barcelone, et il a écrit ce bouquin seulement 6 mois après les évènements de Mai. Aussi précieux soit-il, c'est un témoignage engagé, vraiment engagé.

On peut voir deux grandes parties dans ce livre, la première qui parle des combats du front d'Aragon et la seconde qui décrit les dissensions politiques au sein de la république. Le récit des tranchées, s'il apparaît moins intéressant met bien en lumière le paradoxe dramatique de la situation misérable de l'équipement et de l'organisation des combats qui auraient du accaparer toutes les ressources de la république avec ce qui se passe à l'arrière à Barcelone où la révolution populaire a fait long feu.

La seconde partie doit être remise dans son contexte, car Georges Orwell faisait parti de la vingtaine d'engagés miliciens du POUM (Parti ouvrier d'unification marxiste) venant de l'ILP (Independant Labour Party). Entre parenthèses, voila ce que c'est que l'engagement politique à cette époque. Quitter son pays et sa situation pour aller dans une tranchée à 3000km de là, sans avoir rien d'autre à gagner que de défendre son idéal. Cela fait quand même réfléchir, en tout cas moi oui.
Donc Orwell nous livre sa propre analyse, qui est l'analyse du perdant des troubles de la Généralité de Catalogne. Car, et vous l'apprendrez dans le livre si vous vous y plongez, le POUM fut déclaré hors la loi par les intrigues du parti communiste espagnol qui suivait la ligne de Staline refusant toute révolution prolétarienne.

Orwell termine en parlant des futurs probables après 1937, un gouvernement fasciste s'installera, oui mais lequel ? L'auteur nous livre un récit détaillé, poignant et sincère de cette courte période dans ce petit endroit et d'un minuscule rouage. Malgré la multitude de mises en garde on ne peut s'empêcher de prendre parti pour ce groupe d'hommes qui s'est retrouvé à se battre contre le fascisme par choix et contre le totalitarisme par obligation.

Parce que c'est à la fois puissant et intime, parce que c'est fort bien écrit et surtout parce que ça me parle, 10/10.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 921 fois
14 apprécient

Nanash a ajouté ce livre à 1 liste Hommage à la Catalogne

  • Livres
    Illustration Top 10 Livres

    Top 10 Livres

    Avec : Spin, tome 1, Le Déchronologue, Des fleurs pour Algernon, Le Monde inverti,

Autres actions de Nanash Hommage à la Catalogne