Un livre classé en littérature jeunesse et pourtant si adulte à la fois

Avis sur Hunger Games, tome 1

Avatar Wonderoline
Critique publiée par le

Je suis une grande fille mais j'ai cédé. Parce que je trouvais la trame tellement bien pensée que je ne pouvais ignorer ce livre. Pourtant, il y a quelques jours, au cinéma, je n'étais pas du tout convaincue. Je n'avais même pas lu le synopsis tellement je pensais à un film pour ados à la Twilight. Mon amie m'a fait un bref résumé et je me suis dit "L'histoire a l'air vraiment pas mal !" et je suis partie le voir à l'improviste. Mais je sais que, comme toute adaptation cinématographique, il vaut mieux lire le livre. Puisque le film me laissait sans réponses sur certains points et m'invitait à être curieuse, je me suis décidée : autant dire que pour ce tome 1, cela a été rapide.

Le raccourci va peut-être être un peu facile mais j'ai comparé cet ouvrage à Harry Potter, seul autre livre jeunesse dans lequel j'ai plongé dans mon adolescence. Je pense que j'aurais, à cet âge, préféré Hunger Games parce que le réalisme m'a beaucoup plus frappée : Harry Potter , c'est la violence qui monte crescendo, la romance qui monte crescendo, l'intrigue qui monte crescendo et ainsi de suite, sans compter que l'univers est fantastique. Ici, rien ne monte crescendo, tout est mis devant le nez du lecteur. La misère, la violence, la cruauté d'une dictature, tout et avec très peu d'effets spéciaux. Pas de détours pendant des lustres, pas trop de féerie et ça change ! D'ailleurs, le livre est plutôt court et pourtant, l'univers est décrit d'une façon à la fois simple et précise.

L'héroïne est attachante et déterminée, même si elle agace parfois à se la jouer tête dure et à réfléchir un peu trop. La grosse tare de ce livre est le pseudo triangle amoureux qui le rend, comme je dirais "guimauve" : on se croirait dans Twilight où la fille doit choisir entre deux garçons on ne peut plus gentils et maléables.... Mais contrairement à Bella, Katniss est dans une situation différente, elle combat la mort et c'est ce combat qui la force à réfléchir à ce qu'elle ressent. Du coup, on a presque envie de l'excuser pour ses questions incessantes et ses "je ne peux penser à l'un sans penser à l'autre" un peu redondants. C'est LA touche sentimentale que l'on retrouve dans tellement de livres ou de films pour donner un peu de relief qu'on est presque habitués... Et puis bon, pour de jeunes filles, c'est bien de rêvasser un peu ;)

Bref, le réalisme de ce livre nous fait nous y plonger et vouloir savoir par quels moyens elle va réussir à échapper à la mort sans perdre son caractère mordant et sa rage de vaincre. J'aime l'univers, j'aime les personnages secondaires dont on veut découvrir les motivations de leurs actes, j'aime la satire sur la société et le voyeurisme des télé-réalité, j'aime ce livre et j'aurais voulu le lire plus tôt.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 602 fois
9 apprécient · 3 n'apprécient pas

Autres actions de Wonderoline Hunger Games, tome 1