Couverture Immortelle randonnée, Compostelle malgré moi

Critiques de Immortelle randonnée, Compostelle malgré moi

Livre de (2013)

Critique de Immortelle randonnée, Compostelle... par dodie

Je connaissais J.C. Rufin médecin, écrivain, ambassadeur. J'ignorais que c'était un amoureux de la marche à pied surtout en haute montagne. Voulant se retrouver physiquement et psychologiquement après la sortie d'un roman et avant l'écriture du prochain, J.C.Rufin décide de faire le chemin de Compostelle en partant de Hendaye et en passant par la route nord, la moins fréquentée. Et nous partons... Lire la critique de Immortelle randonnée, Compostelle malgré moi

6
Avatar dodie
10
dodie ·

Critique de Immortelle randonnée, Compostelle... par phe78

Depuis quelque temps, j'avoue avoir un intérêt particulier pour la marche, plus précisément pour ceux qui décident de laisser derrière eux la modernité et parcourir de longues distances à la force du mollet. Vouloir se retrouver face à soi-même, loin de la société consumériste, atteindre un objectif ou un lieu sacré ou mystique, faire de nouvelles rencontres en espérant abolir les différences,... Lire l'avis à propos de Immortelle randonnée, Compostelle malgré moi

6
Avatar phe78
10
phe78 ·

Le voyage en Espagne d'un écrivain d'aujourd'ui

A lire avant ou après (pourquoi pas pendant ?) une virée sur les chemins de Saint Jacques. Ayant parcouru dans un quasi enchantement la partie française du Puy à Roncevaux, le compte rendu rédigé par le couteau suisse de l'excellence française m'a permis d'avoir un bon aperçu de ce que j'avais manqué en ne m'engageant pas plus avant : une expérience plus aride et plus catholique. Le regard... Lire l'avis à propos de Immortelle randonnée, Compostelle malgré moi

1
Avatar Félix Cheminet
8
Félix Cheminet ·

Critique de Immortelle randonnée, Compostelle... par BibliOrnitho

L’auteur de l’Abyssin est dans le train en direction d’Hendaye. Un gros sac à dos et de bonnes chaussures l’accompagnent. Il part se dégourdir les jambes : le chemin de Saint-Jacques sera son chemin de croix. Il a opté pour le chemin du nord, celui qui part du Pays basque et longe les côtes de la Cantabrie (par opposition au chemin « français », plus méridional, beaucoup plus emprunté et qui... Lire l'avis à propos de Immortelle randonnée, Compostelle malgré moi

3
Avatar BibliOrnitho
5
BibliOrnitho ·

1000 km à pied, ça use les souliers.

"Immortelle randonnée" est plus qu'un jeu de mot (référence à Mortelle randonnée, le film de Claude Miller) doublé d'une référence au statut d'Académicien (les membres de l'Académie Française sont appelés les "Immortels"). Ce n'est pas non plus un carnet de bord, puisque J-C Rufin n'a pas pris de notes durant son voyage. Ce n'est qu'après son aventure qu'il a couché sur papier ses sentiments,... Lire l'avis à propos de Immortelle randonnée, Compostelle malgré moi

3
Avatar caiuspupus
10
caiuspupus ·

A mieux fait !

Immortelle Randonnée, c'est d'abord, vous l'avez surement remarqué, un beau livre rouge. Un rouge que certains connaisseurs auront reconnu : celui des Éditions Guérin. Une collection magique, encore familiale, qui propose des Histoires d'Hommes et de montagnes, de conquêtes, d'exploits, des tragédies... Bref, une collection que j'affectionne particulièrement. C'est pourquoi quand Rufin (médecin,... Lire l'avis à propos de Immortelle randonnée, Compostelle malgré moi

2
Avatar annablume
7
annablume ·

Critique de Immortelle randonnée, Compostelle... par abarguillet

Le phénomène pèlerin frappe dès l'abord par son caractère universel. On pèlerine depuis la nuit des temps et si l'on cherche un peu nous trouvons des traces de pèlerinage dès le IIe millénaire av. J.C., en Crète notamment. La nécessité de s'attirer la bienveillance des dieux incitait les communautés paysannes à s'égrener dans la campagne le long d'itinéraires immuables. Plus tard, il y eut les... Lire l'avis à propos de Immortelle randonnée, Compostelle malgré moi

2
Avatar abarguillet
8
abarguillet ·

Que du bonheur !

je ne connaissais pas Ruffin : je découvre à la fois une vraie plume, un auteur, et un texte qui est un pur régal ! Quelle façon extraordinaire de parler du chemin de Compostelle ! Sacré défi que d'arriver à rendre intéressant pour chaque lecteur un parcours à la base éminemment personnel. Le sens de l'observation de Ruffin, sa sensibilité, son intelligence, son recul, donnent à ce témoignage... Lire l'avis à propos de Immortelle randonnée, Compostelle malgré moi

Avatar Olivier Clerc
8
Olivier Clerc ·

Une belle plume VS une expérience navrante

Que dire de ce livre qu'on m'avait conseillé à de multiples reprises avant que je n'effectue mon Chemin... Peut-être l'aurais-je lu avant de partir marcher que je l'aurais trouvé plus intéressant et approprié - et je me serais surement au passage spoilé une partie de cette aventure... J'ai randonné seule les plus de 1800 kilomètres que sont le Chemin de Compostelle entre Le... Lire l'avis à propos de Immortelle randonnée, Compostelle malgré moi

Avatar Camilleisatis
6
Camilleisatis ·

Un si long Chemin

Sans doute n’est-il pas facile de traduire toute la profondeur intime vécue sur le Chemin de Compostelle et, en outre, quel que soit le génie du narrateur il est impossible que ses confidences puissent contenter tout un chacun. Il y aura bientôt vingt ans, membre d’un comité de lecture d’une médiathèque en milieu hospitalier, le non-croyant que je suis avait lu “Passants de... Lire l'avis à propos de Immortelle randonnée, Compostelle malgré moi

Avatar Philou33
8
Philou33 ·