"ce texte était trop fort pour avoir été écrit par une femme"

Avis sur Inconnu à cette adresse

Avatar enviedecouleurs
Critique publiée par le

"ce texte était trop fort pour avoir été écrit par une femme"
C'est ce qu'avait déclaré le premier éditeur de Inconnu à cette adresse. Le texte fut alors édité sous le pseudonyme de Kressman Taylor, nom masculin et devint un véritable best-steller. La première dame des Etats-Unis, Eléanor Rossevelt elle même encourage le monde entier à le lire, et pourtant, personne n'a jamais vu son auteur.

Poussé par la pression, l'éditeur finit par révéler que Kathrine Kressman Taylor en est a l'origine et ont lui reconnait le droit d'être une femme, mais présentée comme femme au foyer, on lui refuse le statut d'écrivain, prétendant qu'écrire n'est qu'un de ses passe-temps, une fois son travail ménager achevé. Elle est pourtant journaliste, passe ses nuits a écrire des romans et choisi de vivre de sa plume.

Kathrine n'est donc pas écoutée. Elle n'est pas écoutée lorsqu'en 1930, elle s'indigne que ses compatriotes américains ne s'inquiètent pas de ce qui se passe en Allemagne (Hitler arrive au pouvoir en 1933, le parti nazi est donc a l'époque le plus puissant du pays!).

Inconnu à cette adresse lui est venu lorsqu'elle lisait son journal : un article indique que de jeunes étudiants américains ont mis leurs correspondants allemands en mauvaise posture en leurs envoyant des lettres où ils se moquaient d'Hitler.
La correspondance devenait un révélateur du régime, et surtout, une arme.

Elle écrivit donc l'histoire, sous forme d'un court roman épistolaire, de deux amis. Martin Schulse et Max Eisenstein, deux associés dans une galerie de tableau. Martin est allemand, et avec sa famille, il décide de rentrer en Allemagne pour profiter de l'argent gagné en Amérique. Max, reste à San Francisco pour s'occuper de leur commerce.

La correspondance commence par des nouvelles d'Allemagne, des Etats-Unis, des tableaux et petit à petit le ton change, il dérive et s'envenime au fur et à mesure que le nazisme et l'antisémitisme montent en Allemagne, car Max est JUIF.

Kathrine Kressman Taylor atteint son but : révéler à ses concitoyens le danger nazi.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 947 fois
9 apprécient

Autres actions de enviedecouleurs Inconnu à cette adresse