Le dernier souffle d'un homme ou d'une société?

Avis sur Indignez-vous !

Avatar Atergo
Critique publiée par le

Quelques pages, une promotion médiatique et un éclairage sur une personne qui veut vivre "dans l'histoire".

Ses écrits ont, comme tous les écrits, un caractère politique. De plus, ils partent dans tous les sens et ont du mal à conserver l'équilibre entre le discours élitiste et le message populaire à faire passer.

Il n'empêche que.

Les détracteurs de "Indignez-vous" n'ont de cesse de chipoter sur le message politique et historique de Stéphane Hessel, ils fustigent à n'en plus finir ce livre qui n'en est pas un, ce titre se révélant trompeur car, selon eux, "on pouvait faire mieux","le monde ne changera pas en bien après son livre","ce vilain pas beau d'auteur transmet un message politique dépassé","c'est une révolution light pour le bas-peuple, on fait mieux dans les films américains" etc.

La bile ne cessera de couler et beaucoup d'hyperactifs feront tout pour descendre/retarder le message porté par les écrits de Stéphane Hessel.

Il suffit pourtant de cerner, en quelques pages, le message principal de ce livre et de penser que ces mots forts et louables auront un écho certain dans l'esprit d'une jeunesse apolitique. C'était à mon avis le but recherché. On peut critiquer la prise de position de Stéphane Hessel sur le conflit israelo-palestinien, sa vision du "terrorisme" mais on ne peut véritablement pas dire que le message principal de ces quelques pages est négatif et pervers. C'est pour moi un message que l'on gagnerait à transmettre à notre jeunesse.

Adopter une indignation citoyenne,créatrice et fédératrice pour rejeter l'attitude d'indifférence qui stérilise l'action et la volonté humaine.

C'est ce message que je retiens. Un résumé de trois lignes qui coulera de source pour les plus élitistes d'entre nous mais qui gagnerait tellement à trouver une certaine portée dans notre jeunesse.

Cette dernière serait heureuse qu'on lui serve autre chose que les mécanismes tendancieux de déni de l'histoire et les perfides injonctions de devoir de mémoire.

Si le but de Stéphane Hessel était de transmettre ce message, au plus grand nombre et non au meilleur monde, alors ces écrits sont pour moi une réussite.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 205 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Atergo Indignez-vous !