Couverture Je m'en vais

Critiques de Je m'en vais

Livre de (1999)

  • 1
  • 2

Voulez-vous danser avec moi ?

"Je m'en vais, dit Ferrer, je te quitte. Je te laisse tout mais je pars". Ça ne commence pas très bien, me direz-vous. Mais, ne vous inquiétez pas, Echenoz ne fait pas dans le pathos. Exit la psychologie et les états d'âmes de ses protagonistes. Ferrer le galeriste, hommes à femmes - muettes, de préférence - pas si héroïque que ça, traverse les évènements. Il ne les subit pas, il ne les maîtrise... Lire la critique de Je m'en vais

16 4
Avatar palouka
10
palouka ·

Distraire : le premier but de la littérature

Voilà ! Voilà ! C'est ça aussi la littérature, une chose qui ne dit rien de spécial, qui n'a pas de message à livrer mais qui malgré tout est plaisante à lire. Une littérature vivante, parsemée d'humour, qui vise souvent juste, s'arrête sur des détails qui font sourire, genre le mec qui s'arrête devant sa télé en réfléchissant et il est absorbé par l'écran (chose qui m'arrive souvent), des... Lire l'avis à propos de Je m'en vais

5
Avatar -Alive-
8
-Alive- ·

Le Mérite d'Exister

Voici un cas intéressant : ce livre est un mal nécessaire. Constatez donc. Il n'y a pas d'histoire, les personnages sont des vous et moi en plus ternes, le style est pour le moins quelconque, la narration dérive tout les deux paragraphes tellement elle semble peu intéressée par ce qu'elle raconte, l'ambiance est celle d'un fast-food glauque et fauché, l'humour est gêné, il n'y a pas de... Lire la critique de Je m'en vais

8 6
Avatar Kevan
5
Kevan ·

Critique de Je m'en vais par BibliOrnitho

Ferrer : il s’en va. C’est le titre du bouquin ainsi que les premiers mots de la première page. Il en a sa claque, Ferrer : il quitte sa femme et retourne à sa solitude de célibataire. Enfin, solitude… vu son côté coureur de jupons, il n’est pas souvent seul sous la couette. Ferrer vend de l’art moderne. Il a sa petite galerie qui ne marche pas terrible mais qui ne périclite pas non... Lire l'avis à propos de Je m'en vais

5
Avatar BibliOrnitho
7
BibliOrnitho ·

C'est pas Breton Polo !!

Je cite :« Accommodé avec un regard et un sourire appropriés, le silence peut donner d'excellents résultats. » "Non Polo, c'est pas Miossec... Cali? encore moins Polo, encore moins... C'est un bon roman...Un style assez particulier avec deux formes deux lectures tu vois ? Ne chante pas Polo !!!! Bah, casse toi alors !!!!" Lire l'avis à propos de Je m'en vais

5 4
Avatar moleskin
8
moleskin ·

L'errance moderne.

Je m'en vais a pour personnage principal Félix Ferrer, quinquagénaire parisien, tenant d'une galerie d'art dans le IXème arrondissement. Commençant avec le départ de celui-ci pour le Grand Nord, l’œuvre expose, de façon rétrospective, les raisons ayant conduit Ferrer à ce départ. Si l'expédition se donne pour but la recherche d’œuvres d'art boréal, il serait plus juste de parler... Lire la critique de Je m'en vais

2
Avatar Came_Eleon
9
Came_Eleon ·

Une vie en passant ...

"Je m'en vais " est une tranche de vie, une tranche qui serait somme toute assez banale si ce n'était pour ce voyage sur la banquise arctique. En voyant la couverture du livre j'ai pensé que c’était là le point fort du livre mais en fait non, pas vraiment. Il y a bien une expédition, mais Jean Echenoz s'intéresse plus à son personnage dans ses petits travers... Lire la critique de Je m'en vais

2 2
Avatar nostromo
8
nostromo ·

Impressionniste

J'ai retrouvé dans "Je m'en vais" les mêmes traits de caractères que j'avais détecté dans "Courir". Il faut donc croire que c'est le style d'Echenoz, cette fluidité dans le récit, ce point de vue distancié d'un narrateur qu'on soupçonne omniscient... À qualités égales, défauts égaux. Le style est maîtrisé, savoureux et sans effets de manches. Mais on ressent parfois cette espèce de nonchalance... Lire l'avis à propos de Je m'en vais

2
Avatar Pish
7
Pish ·

Critique de Je m'en vais par Anna

J'aurais préféré que tu me le dises par texto, ça m'aurait évité une lecture longue et douloureuse. Comprenez : parfois, les auteurs reçoivent toutes sortes de louanges, et je me dis que je suis passée à côté de quelque chose. Lire l'avis à propos de Je m'en vais

7 1
Avatar Anna
3
Anna ·

Il mérite le Goncourt

Les Éditions de Minuit, ces couvertures blanches et bleues, ce minimalisme et cette sobriété, proposent la plupart des temps des œuvres qui leur ressemblent. C'est pour ça que ce livre m'a fait de l'œil. Il n'est d'ailleurs pas étonnant que tous les livres de Jean Echenoz soient publiés par cette maison d'édition. Et oui, la qualité est sans conteste au rendez-vous.... Lire l'avis à propos de Je m'en vais

Avatar MarianneBar
8
MarianneBar ·
  • 1
  • 2