Fermez les yeux, oubliez Will Smith...

Avis sur Je suis une légende

Avatar bleumarin
Critique publiée par le

... et revenez à une oeuvre originale intéressante et passionnante. Ouvrez les yeux : vous venez de lire le roman "Je suis une légende" de R. Matheson.
On quitte le blockbuster pour entrer dans une double introspection, celle de Neville comme celle de l'Homme. L'échelle est plus petite, le cadre plus intimiste : l'histoire se déroule dans un quartier résidentiel de Los Angeles. Loin des bêtes monstrueuses dignes de Dying light décrites dans l'adaptation cinématographique, les morts vivants sont capables de parler et d'utiliser les reliquats de leur intelligence sociale pour attirer Neville hors de sa maison, voire même

peuvent-ils créer une société nouvelle, espionner Neville et le faire exécuter.

Bien écrit, fluide et captivant, le récit sait nous faire ressentir toute l'horreur de la situation.
La descente aux enfers de Neville est le véritable fil rouge de l'histoire, non la recherche d'un vaccin. Nous suivons son quotidien, ses nombreux doutes, ses failles béantes, ses accès de colère ; ce que l'on peut attendre d'un homme privé d'interactions sociales et forcé aux pires sacrifices pendant trois ans. La solitude et le poids de son passé le condamnent presque plus que la menace au dehors, et sa lente évolution nous mène petit à petit vers la question finale : qui est le monstre ?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 69 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de bleumarin Je suis une légende