Couverture Just Kids

Just Kids

(2010)
12345678910
Quand ?
8.0
  1. 2
  2. 4
  3. 8
  4. 8
  5. 28
  6. 63
  7. 235
  8. 564
  9. 410
  10. 226
  • 1.5K
  • 342
  • 804
  • 54

La grande prêtresse du punk rock revient sur ses années de bohème dans le New York arty des années 70 et sur son amitié avec Robert Mapplethorpe.

Match des critiques
les meilleurs avis
Just Kids
VS
"La poétesse"

Je suis entrée dans ce livre avec enthousiasme, à l'image des morceaux phares de son auteure, que j'idolâtre. Il se dégage de Patti Smith une aura, celle d'un poète maudit, d'un "corbeau gothique", comme le dit si bien Dali. Just Kids permet de retracer la construction de cette figure que la plupart lui attribue. J'ai découvert une enfant et adolescente pauvre, sans ambition particulière, dénichant des vêtements sombres et longs qui ne mettent pas en valeur son physique...

30 4
Juste pour les fans de Patti Smith et/ou Robert Mapplethorpe

Je ne connaissais rien à Patti Smith ou à Robert Mapplethorpe avant de lire ce livre. Pendant tout le début du livre, je me suis, pourtant, intéressé à leur histoire. La petite fille qui arrive dans la grande ville, qui galère au début, qui trouve des petits boulots, qui se fait des amies, jusqu'à la rencontre avec un homme intriguant... ben rien d'exceptionnel mais moi ça m'intéresse et ça se lit de manière agréable. Mais, à partir de l'entrée en scène du personnage de Robert Mapplethorpe... Lire l'avis à propos de Just Kids

1 1

Critiques : avis d'internautes (36)

Just Kids
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
On n'est trop sérieux quand on a vingt ans...

Avec Just Kids, Patti Smith signe son autobiographie de jeunesse New Yorkaise, celle où son approche artistique originale s'est petit à petit construite, au hasard des rencontres, des projets, des voyages, des échecs... Tous ces souvenirs gravitent autour de sa relation avec le photographe en devenir Robert Mapplethorpe qui fut tour-à-tour son sauveur, son amant, son coloc, son ami,... Lire la critique de Just Kids

26
Avatar Hypérion
8
Hypérion ·
Enchanteresse Autobigraphie d'une Rock (pas) Star

Pensiez-vous que tout le monde est fait de chair et de sang? Et bien non. Patti Smith est recouverte de sensibilité, sur une couche d'éponge qui absorbe tous les sentiments et qui couvre une profonde modestie. Le style est simple, mais un parfait reflet du caractère de Patti Smith. Un étourdissant apparat de simplicité et de sincérité. La fenêtre qu'elle ouvre sur sa vie ne déforme aucun de ses... Lire la critique de Just Kids

5
Avatar Sepanta
8
Sepanta ·
Découverte
Critique de Just Kids par Vitaline

J'avais déjà une réelle admiration pour Patti Smith. J'aimais son oeuvre, sa façon de voir le monde. J'aimais son côté androgyne, cette différence qu'elle cultive à la perfection. Ce livre m'a juste permis de renforcer cet engouement. Il est à la fois intimiste, passionné, torturé, empreint de douceur, de déchirure intérieure. On y rencontre Janis Joplin à un coin de table, Jimi Hendrix sur les... Lire la critique de Just Kids

18 1
Avatar Vitaline
10
Vitaline ·
"Little blue star that offers light..."

Il y a les livres qu'on aime avec plus ou moins d'intensité, ceux qu'on lit avec plus ou moins de plaisir. Et puis il y a les livres qui nous marquent, qu'on lit en ne se rappelant qu'occasionnellement que nous sommes humains, et que les êtres humains ont besoin d'oxygène, en plus de littérature, pour vivre, et que si on ne respire pas dans les plus brefs délais on mourra de toute façon avant la... Lire la critique de Just Kids

10 8
Avatar Much
10
Much ·
Because the night belongs to lust

Comment dire adieu à celui qui fût tout ? Avec pudeur et classe, Patti Smith raconte sa relation avec Robert Mapplethorpe, ami, amant, amour. Parfois tout cela. On y découvre New York, le froid, la fin, la poésie. On les suit, on les perd. Ce bouquin pue l'alcool, la fête, la vie. On croise Allen Ginsberg et Michel Ange Ce sont des portes entrouvertes, des lumières, des sourires. La puissance... Lire la critique de Just Kids

19 1
Avatar Dust
9
Dust ·
Toutes les critiques du livre Just Kids (36)