Apprentissage de la vie grâce à Lovecraft I

Avis sur L'Abomination de Dunwich

Avatar LeCactus
Critique publiée par le

Lorsque j'ai vécu seul pour la première fois, c'était dans un village perdu en montagne. C'était assez marrant déjà de se dire qu'avec moi, la moyenne d'âge du bled baissait assez considérablement pour ne plus être un nombre à 3 chiffres. C'était difficile de communiquer avec ma voisine du dessous, parce qu'elle était un peu bizarre et parlait un dialecte étrange. Son visage était couvert de plis et de sillages et j'ose décemment pas vous parler de ses dents.

Lorsque j'ai lu The Dunwich Horror (je le dis en anglais parce que ça donne l'air plus classe), j'ai compris que ma voisine avait des pattes poilues et des tentacules sur son ventre et qu'elle était sans doute la fille de Yog-Sothoth. J'ai déménagé fissa afin de ne pas me faire sacrifier la tronche. Merci Lovecraft

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 739 fois
9 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de LeCactus L'Abomination de Dunwich