Un conte pour grands enfants un peu rêveurs

Avis sur L'Alchimiste

Avatar Flo Klm
Critique publiée par le

Pour placer le contexte, j'ai lu une première fois ce livre vers la vingtaine, acheté au détours d'une gare sans m'attendre à grand chose, histoire d'occuper un trajet vers je ne sais où. Le souvenir que j'en ai gardé était très bon. Une écriture simple, accessible. De même que l'histoire racontée et les réflexions abordées.

Il y a quelques jours, histoire d'engager la conversation j'ai demandé à tout hasard à une collègue ce qu'elle pouvait me conseiller, et son premier choix a été ce livre. Intrigué, je suis venu ici lire ce que tout un chacun pouvait en penser. J'ai été surpris de le voir à ce point raillé. Je me suis mis à douter de l'image que j'en avais gardé, et l'ai relu.

Dans cet écrit tout se joue sur la simplicité. Une trame initiatique simple, une écriture simple, des réflexions simples. La connaissance formelle laisse la place aux croyances et aux savoirs et toute l'atmosphère du livre en découle. En un sens c'est simpliste, à la manière des fables et contes pour enfants. Cette naïveté mêlée de croyances en fait un livre accessible à tous, quelle que soit la culture, le niveau d'éducation ou les habitudes de lecture. Et c'est là tout le bon côté de ce livre. La légèreté des réflexions laisse la liberté au lecteur de les assimiler à sa manière. C'est d'ailleurs ce qui a pu horripiler à ce point certains lecteurs plus avertis, car en terme de pertinence intellectuelle vis à vis de nos cultures et sociétés actuelles, le propos de ce livre est clairement limité. Mais à mon sens, c'est ce qui fait son charme. Si vous souhaitez vous laisser porter par une jolie histoire, n'hésitez pas. C'est court et agréable.

En revanche si vous êtes en croisade contre les croyances, les religions et les idées simples, ou que vous vouez un culte à la complexité, ou que vous vous savez simplement trop cynique pour apprécier ce genre d'innocence, passez votre chemin. Car il faut bien garder en mémoire que c'est du Coelho. L'attente n'est évidement pas la même que pour un Voltaire ou un Bach, et il sera difficile d'y trouver autre chose qu'un peu de candeur. Par ailleurs, j'ai plus haut parlé de naïveté, d'innocence ou de candeur. Il vaut mieux soi même réussir à se maintenir dans cet état naïf, sans quoi il est difficile de ne pas remarquer l'entêtement borné de l'auteur en ce qui concerne l'orientation religieuse et les rengaines moralisatrices. Le récit aurait beaucoup gagné à seulement se servir du religieux, sans chercher à le servir. Ou tout bonnement à se vouloir moins initiatique, de façon moins marquée ou plus fine. Mais c'est Coelho. Avec lui il y a dieu, puis l’ego de l'homme souverain du reste de l'univers.

En résumé, de mon ressenti c'est un très bon livre de (court) voyage, un conte pour enfant plus ou moins âgé et duquel il serait dommage d'en attendre trop.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 6295 fois
14 apprécient

Autres actions de Flo Klm L'Alchimiste