👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Pour son second roman, après l’excellent Vieux Qui Ne Voulait Pas Fêter Son Anniversaire, le suédois Jonas Jonasson nous propose un nouveau périple totalement improbable, riche en surprises et rencontres tout aussi improbables, et toujours aussi déjanté. On serait tenté de dire que l’auteur ne se foule pas en reprenant une recette éprouvée (jusque dans le style narratif qui est identique) et force est de constater que ce n’est pas complètement faux.

Alors est ce que le résultat sent le réchauffé ou est-ce qu’il mérite le détour ? Ma réponse est sans appel : à lire ! Ne serait-ce que pour le plaisir de vivre une intrigue qui vous déridera les zygomatiques. Mais aussi parce que finalement, même si la trame de fond des deux romans reste assez proche, ils sont radicalement différents. Je vous assure que vous serez surpris par le personnage de Nombeko, qui sait faire bien plus que seulement compter.

L’auteur réussira aussi à vous étonner avec une galerie de personnages pour le moins originale. Et, cerise sur la gâteau, son intrigue vous tiendra en haleine, aussi dingue soit-elle on a envie de savoir comment tout ça finira.
Si au départ on est tenté de faire des comparaison avec le personnage d’Allan et son périple, on en arrive vite à se laisser charmer et embarquer par les aventures rocambolesques de Nombeko et l’identité propre que l’auteur insuffle à son roman. Derrière l’humour vous pourrez même trouver quelques réflexions plus profondes, notamment sur la tolérance et le racisme (le cadre sud-africain se prête bien à ça). Même si ça peut laisser une impression de déjà vu je vous invite à foncer tête baissée dans ce bouquin, vous ne le regretterez pas et je suis prêt à parier que vos zygomatiques ne résisteront pas longtemps…
amnezik666
9
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

il y a 8 ans

18 j'aime

1 commentaire

L'Analphabète qui savait compter
amarie
8

Critique de L'Analphabète qui savait compter par amarie

Si vous avez aimé " le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire " alors je pense que vous aimerez ce second roman de Jonas Jonasson. On retrouve la même écriture, le même schéma et surtout...

Lire la critique

il y a 8 ans

10 j'aime

L'Analphabète qui savait compter
Plume
6

Critique de L'Analphabète qui savait compter par Plume

J'avais passé un bon moment avec Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire et c'est donc naturellement que j'ai eu envie de replonger avec Jonasson. Non pas sans quelques appréhensions...

Lire la critique

il y a 8 ans

7 j'aime

L'Analphabète qui savait compter
BibliOrnitho
8

Critique de L'Analphabète qui savait compter par BibliOrnitho

Nomeko est une fillette de Soweto. Une dizaine d’années, ne sachant ni lire, ni écrire, mais avec de réelles prédispositions pour le calcul. Les maths, l’organisation et le bon sens. Nomeko, ne...

Lire la critique

il y a 7 ans

5 j'aime

L'Analphabète qui savait compter
amnezik666
9

Critique de L'Analphabète qui savait compter par amnezik666

Pour son second roman, après l’excellent Vieux Qui Ne Voulait Pas Fêter Son Anniversaire, le suédois Jonas Jonasson nous propose un nouveau périple totalement improbable, riche en surprises et...

Lire la critique

il y a 8 ans

18 j'aime

1

Le Livre de la mort - Bourbon Kid, tome 4
amnezik666
9

Suite et fin des péripéties du Bourbon Kid

Autant mettre les points sur les i (à défaut de se mettre des poings sur la gueule) d'entrée de jeu, si vous êtes resté de marbre (ou pire) face aux précédentes aventures du Bourbon Kid ce n'est pas...

Lire la critique

il y a 10 ans

11 j'aime

1

Psycho Killer
amnezik666
9

Critique de Psycho Killer par amnezik666

Ceux qui ont lu Le Livre Sans Nom n’auront pas manqué de noter certaines similitudes, rassurez vous les quelques ressemblances s’arrêtent là, Psycho Killer bénéficie d’une intrigue qui lui est propre...

Lire la critique

il y a 8 ans

10 j'aime

1