Couverture L'Art de perdre

L'Art de perdre

(2017)
12345678910
Quand ?
8.2
  1. 2
  2. 0
  3. 1
  4. 2
  5. 11
  6. 20
  7. 82
  8. 288
  9. 202
  10. 59
  • 667
  • 118
  • 698
  • 35

L’Algérie dont est originaire sa famille n’a longtemps été pour Naïma qu’une toile de fond sans grand intérêt. Pourtant, dans une société française traversée par les questions identitaires, tout semble vouloir la renvoyer à ses origines. Mais quel lien pourrait-elle avoir avec une histoire...

Critiques : avis d'internautes (22)

L'Art de perdre
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
L'Art d'être

Ce livre a reçu le Prix Landerneau des Lecteurs 2017 (décerné par les lecteurs des Espaces Culturels E. Leclerc) ainsi que le Prix du Monde 2017 et le Prix des libraires de Nancy et des journalistes du Point. Quelqu’un m’a dit : « l'ouvrage que je vous recommande, c'est l'Art de perdre d'Alice Zeniter. […] Je pense que ce roman pourrait vous plaire. C'est un pavé mais il se lit très vite ».... Lire la critique de L'Art de perdre

5 2
Avatar Philou33
9
Philou33 ·
Découverte
Born to lose

Une fresque familiale et historique qui se déroule sur trois générations, entre l'Algérie (la Kabylie, pour être plus précis) et la France, depuis les années 50 jusqu'à notre époque. Il y est bien entendu question de la guerre d'Algérie, puis de l'immigration, ici contrainte, puisque la première génération, plus par hasard que du fait d'un véritable choix, va se retrouver dans le camp des...

9
Avatar Marcus31
8
·
Tant de choses semblent si pleines d’envie d’être perdues que leur perte n’est pas un désastre

La vie de mon grand-père (…) si on pouvait la regarder au travers de ses paroles et bien on distinguerait deux silences, qui correspondent aux deux guerres qu’il a traversées. La première, de 39-45, il en est ressorti en héros et alors son silence n'a fait que souligner sa bravoure et l’ampleur de ce qu’il avait eu à supporter. On pouvait parler de son silence avec respect,... Lire la critique de L'Art de perdre

21 31
Avatar No_Hell
8
No_Hell ·
Kabyles et harkis

Trois générations, trois personnages principaux : Ali, Hamid et Naïma. C'est à travers eux, et ceux, nombreux, qui les côtoient, que Alice Zeniter raconte dans L'art de perdre l'histoire d'une famille kabyle, de l'Algérie à la France, de 1930 à aujourd'hui. Un récit fracassé contre les parois de la grande Histoire, à commencer par la guerre pour l'indépendance. Du souffle, la romancière n'en... Lire l'avis à propos de L'Art de perdre

14
Avatar 6nezfil
8
6nezfil ·
L'art de se retrouver...

Naïma ne va pas bien et son mal vient d'un silence, de mots qui n'ont pas été prononcés et que l'on a tus parce qu'ils faisaient mal. Les dire aurait été remuer le couteau dans une plaie encore à vif. Mais Naïma ne peut se construire sur du vide, elle a besoin de remplir cet espace vacant qui lui donne le vertige et la nausée. Elle veut savoir. Elle veut connaître le passé de son grand-père,... Lire la critique de L'Art de perdre

10 1
Avatar lireaulit
10
lireaulit ·
Toutes les critiques du livre L'Art de perdre (22)
Vous pourriez également aimer...