Avis sur

L'Étranger par François CONSTANT

Avatar François CONSTANT
Critique publiée par le

« L’étranger » de Camus (Ed ; Le livre de poche n°406)… Voilà bien un vieux livre ! Je l’avais lu, scolairement, il y a quelques 45 ans… Je viens de le relire. Édifiant ! L’écriture de Camus a traversé le temps, son histoire tient toujours : un être peut être jugé sans être compris !
Et ce n’est pas à l’heure des « ébats sociaux sur Facebook, twitter ou autres réseaux que l’on oserait contredire la fragilité des jugements péremptoires dont s’empare, souvent sans discernement, la vindicte publique. Car, -et ce n’était pas, dans mon chef, une faute de frappe si je viens de parler « d’ébats sociaux »- pour bon nombre, il s’agit bien plus de s’ébattre, d’éclabousser, « d’éclats-bouser » (si ce néologisme m’est permis) plutôt que de chercher à comprendre, à écouter, à démonter les mécanismes qui se sont mis en place pour donner aux faits, aux gestes, aux propos leurs vraies valeurs !
Camus touchait déjà cette cible lorsqu’il dénoncait les travers d’une justice qui condamne un étranger … simplement parce qu’il est étrange à nos yeux, non conforme aux attitudes et déclarations politiquement correctes dans une société qui n’admet pas, ou si peu, la différence !
Sans m'attarder ici sur le style de Camus (on a déjà tant écrit à ce propos!), je veux simplement souligner que bien des auteurs actuels suivent cette écriture qui paraît simple, dénuée de toutes fioritures mais qui, en fait est dense et riche en résonance lorsqu'on veut se laisser prendre par "un essentiel qui, en peu de mots, dit tout".

Camus, avec son roman « L’étranger » paru en 1942, est d’une actualité fascinante. À lire, relire et méditer !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 310 fois
1 apprécie

Autres actions de François CONSTANT L'Étranger