LE VIEUX CHARPENTIER QUI SAUTE

Avis sur L'Histoire de Mario

Avatar cyborgjeff
Critique publiée par le

Avec deux puces d’à peine deux mois, mes jeux-vidéo restent un peu au placard. Ma pile de bouquins à lire par contre diminue à bonne vitesse. Compagnon de mes “mises au lit”, la biographie de mon plombier favoris “L’histoire de Mario” (édition Pix n Love) vient de trouver sa place dans l’armoire des livres terminés ! Nouvel ouvrage plus littéraire que visuel, à l’instar de La Saga des Jeux Vidéo que j’avais lue l’année dernière, on s’y sent vite porté dans la soif d’en savoir plus !

Là où cet été j’avais été plus que frustré que le troisième tome de l’Histoire de Nintendo, dédié à la console NES, ne s’intéresse que si peu à la Super Mario, je retrouve ici toutes les petites histoires que j’avais envie de connaitre. Certes, je savais déjà que Mario faisait ses débuts en 1981 à l’attaque du méchant singe dans Donkey Kong et même qu’à l’origine le projet devait mettre en scène Popeye tentant de délivrer Olive du vilain Brutus. Loin de moi d’imaginer qu’en réalité, à l’époque… il ne s’agissait que “Du Vieux Types qui saute”, charpentier de son état, parfois appelé Jumpman par ses pères… Ce n’est qu’une fois débarqué chez Nintendo US que l’équipe, alors face à de gros soucis financier, donnera au petit personnage le nom de Mario, la ressemblance avec le responsable du hangar de Nintendo US, Mr Mario étant assez flagrante.

La casquette, la salopette, le rouge, le bleu… tout cela n’était en réalité que des subterfuges techniques afin de rendre un personnage aux traits suffisamment lisibles sur le fond noir du premier grand climbing game de l’histoire ! Ceci dit durant toute cette époque ce seront Donkey et Pacman qui resteront les idoles d’un époque que je n’ai pas connue !

Je vous l’ai déjà raconté, ce n’est qu’à la fin des années 80 que Mario débarque chez nous. Grosso Modo vers 1988 arriveront Super Mario Bros sur la NES ainsi que ces autres apparitions sur jeux électronique Game & Watch, alors qu’au Japon, Super Mario a déjà pris les commandes depuis 1985 ! La tempête Mario soufflera sur l’Europe avec deux épisodes sur NES, un Super Mario Land sur la nouvelle Game Boy et début des années 90, Super Mario World sur la 16bits de Nintendo.

Je ne vous raconterais pas tout, William Audureau le fait très bien dans son livre, mais sachez que je découvrais tous les mystères de la création de l’épisode phare, le premier Super Mario Bros, je n’ai pu me retenir d’aller redécouvrir ce titre. Au fond Super Mario Bros, premier du nom… c’était pour moi jusqu’ici arriver au niveau 1-2, grimper au plafond et prendre une WarpZone…

Le fan de jeux de plate-forme que je suis se sentira plus instruit de savoir que Super Mario Bros n’était pas le premier du genre, comme un peu lire à de nombreux endroits… Et pour cause, le genre n’existait pas ! Super Mario Bros ce veut être un Adventure Game, dans la lignée des Pitfall (Atari 1982) et autres Pac Land (Namco 1984). C’est la presse européenne qui commençant à découvrir de nombreux Super Mario Bros like finira pas créer le genre et à y nommer Super Mario Bros comme père fondateur.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 47 fois
Aucun vote pour le moment

cyborgjeff a ajouté ce livre à 1 liste L'Histoire de Mario

  • Livres
    Cover Playhistoire

    Playhistoire

    Avec : L'Histoire de Nintendo, volume 1, L'Histoire de Nintendo, volume 2, L'Histoire de Nintendo, volume 3, La Saga des jeux vidéo,

Autres actions de cyborgjeff L'Histoire de Mario