Couverture L'Idiot

Critiques de L'Idiot

Livre de (1870)

L'art de la fugue

Pour rester dans le thème du titre, je vous propose une analyse crétine Crétine pour deux raisons. D'abord parce qu'il semble encore plus vain de parler d'un livre comme L'idiot que, disons, d'un grand classique du cinéma. Les analyses, les critiques sont bien plus nombreuses, plus fouillées, elles ont été imaginées depuis bien plus longtemps et écrites par des gens dont le métier, souvent,... Lire la critique de L'Idiot

81 20
Avatar guyness
9
guyness ·

Le Christ mort !!!

Ce tableau ! s’écria le prince subitement frappé d’une idée ; — ce tableau ! Mais en considérant ce tableau un homme peut perdre la foi ! Lors d'une visite au Kunstmuseum à Bâle, selon les dires de son épouse, Dostoïevski fut vivement impressionné par le tableau d'Holbein le Jeune Le Christ mort.... Lire l'avis à propos de L'Idiot

41 7
Avatar Plume231
9
Plume231 ·

L'amour fou

Une première expérience avec Dostoïevski (enfin, mise à part une de ses nouvelles s'étant avérée plutôt décevante). Et une première expérience merveilleuse... Bon, loin de moi l'idée d'écrire une critique en tant que telle, c'est-à-dire longue, aboutie, fouillée. Elles sont déjà bien trop nombreuses et bien trop intéressantes. Cela dit, je vais parler d'une relation capitale dans l'oeuvre,... Lire l'avis à propos de L'Idiot

36 1
Avatar Pithecanthropus
9
Pithecanthropus ·

L'amour qui sauve le monde

Écrit entre Le Joueur et L’Eternel Mari, L’Idiot fait partie des grands romans de Fedor Dostoievski, une œuvre déroutante, dense, et le portrait d’un personnage inoubliable et insaisissable. Certains des contes populaires russes ont un personnage de héros paradoxal surnommé Ivan-Dourak (littéralement Ivan le Crétin). Dans ces contes, la famille idéale contient trois enfants : le... Lire la critique de L'Idiot

11 1
Avatar SanFelice
8
SanFelice ·

Critique de L'Idiot par ngc111

Né d'un accouchement difficile, long pendant lequel Dostoïevski aura retravaillé son œuvre (ou en tous cas certaines de ses parties) plusieurs fois, L'idiot forme un ensemble qui trouble le lecteur. Les digressions, le traitement des personnages laissent perplexe quant à l'idée directrice du récit. Si l'on prend l'exemple de Rogojine, son cas est assez symbolique de l'ensemble du récit et de son... Lire l'avis à propos de L'Idiot

13 3
Avatar ngc111
8
ngc111 ·

On a toujours besoin d'un plus grand que soi

Ecrire sur Dostoïevski, voilà quelque chose que je n’aurais jamais cru faire il y a encore quelques années. Ces vieux volumes de l’Idiot de mes parents ou de mes oncles, depuis la bibliothèque ils me toisaient, je n’avais jamais osé les ouvrir. C’est que Dostoïevski, c’est un nom qui évoque spontanément, sans qu’on l’ait lu, la complexité, la psychologie, et même la métaphysique. Devant... Lire l'avis à propos de L'Idiot

13 5
Avatar Silentum
9
Silentum ·

Critique de L'Idiot par Z3D

L'idiot m'avait été recommandé pendant ma lecture de Crime et Châtiment en m'affirmant que le personnage du prince Mychkine était bien plus attachant que celui de Raskolnikov! Ayant adoré Crime et Châtiment, je me suis lancé dans L'idiot avec confiance et celle-ci s'est confirmée dans la première partie du livre avec la présentation des personnages et l'intronisation du prince dans la grande... Lire l'avis à propos de L'Idiot

11 2
Avatar Z3D
5
Z3D ·

La ronde de nuit

Aussi loin que je me souvienne, je peux associer les périodes de ma vie à un type de lectures et à des sagas de prédilection. Dans mes années de collège, j’étais un lecteur boulimique. La lecture était un passe-temps essentiellement nocturne : à la lueur fragile de ma lampe de chevet, je dévorai les pages des aventures du rôdeur elfe noir Drizzt Do’Urden dans les Royaumes Oubliés.... Lire la critique de L'Idiot

9 2
Avatar Aramis
10
Aramis ·

Soap Opéra

L'idiot ressemble à ces séries poubelles diffusées en milieu d'après-midi pour faire rêver la ménagère. Comme dans celles-ci, on suit pléthore de personnages, souvent aisés. Comme dans celles-ci, tous les personnages et leurs histoires se mêlent. Encore comme dans celles-ci, l'histoire évoque des problèmes moraux ou des affaires de famille. Toujours comme avec ces soupes-opéras, la narration... Lire la critique de L'Idiot

15
Avatar Hunky-Dory
8
Hunky-Dory ·

Le Christ selon les russes

Avant de commencer la chronique du roman, incontestable chef d’œuvre de l’écrivain, aboutissement jubilatoire pour son style très particulier, rappelons que la mouvance slavophile de l’époque, fervente défenseure de l’église d’orient, affirme avec certitude que c’est la Sainte Russie qui présentera au monde le visage du christ dans toute sa vérité. Sans artifice, sans mensonge, sans fausse... Lire la critique de L'Idiot

7 2
Avatar Bobbysands
10
Bobbysands ·