Les Péripéties Culinaires de Bonadventure Pencroff

Avis sur L'Île mystérieuse

Avatar LeRossignol
Critique publiée par le

Alors, c'est l'histoire d'un mec, un marin, un bon vivant, qui s'appelle Pencroff, qui débarque sur une île déserte (accompagné de deux-trois autres types).

Et là, il y bouffe tout ce qu'il y trouve, c'est un vrai massacre, que des massacres comme ça, ça devrait pas être permis. Vraiment, chaque jour il se goûte une nouvelle bestiole.
Au-début, il se les fait en rôtis, brochettes, et autres grillades.

Mais ça lui suffit pas. Comprenez, face à une telle diversité de viandes, c'est dommage de s'en tenir à si peu de modes de cuisson. Alors il construit un four à argile, et se fait des pots, et se cuisine des bons petits plats mijotés, des pots au feu, des ragoûts en tout genre.

Mais ça lui suffit pas. Les chasses sont tellement fructueuses qu'il lui faut un endroit où ranger toute cette nourriture. Alors il se construit une baraque dans la falaise, et se fait tout un tas de salaisons, de jambons fumés, et j'en passe.

Mais ça lui suffit pas, il veut plus à bouffer. Alors il invoque une force surnaturelle qui lui donne des fusils dans une malle. Et là, c'est l'éradication de la moitié de la faune de l'île, l'hécatombe. Deux des mecs qui ont échoués avec lui sont obligés de chasser à longueur de journées pour satisfaire son appétit terrible. Ils se font même des petits voyages culinaires, à la découverte des produits du terroir de cette île paradisiaque.

Mais comme son cuisinier lui suffit pas, il capture un singe, et l'oblige à devenir cuisiner. Entre nous, c'est tant mieux pour le singe, parce que sans ça, il l'aurait bouffé.

Et puis après, dans un atlas, trouvé dans la malle, il voit qu'il y a une île, pas trop loin. Il se dit qu'il doit y avoir plein de choses à bouffer sur cette île, surtout qu'ici, on commence un peu à manquer. Alors, il construit un bateau, tout seul, pas une petite barque, hein, un bateau assez costaud, disons-le, et il y va, et il a bien raison, puisqu'il y trouve plein de bons porcelets et des plants de patates (et aussi un type qu'on sait pas trop ce qu'il fout là (et qu'il oblige à cultiver du blé)).

Et alors c'est la belle vie pour lui. Il se la coule douce entre deux banquets gargantuesques, en fumant sa pipe pour digérer. Parce qu'il faut dire qu'il s'est fait installer une manufacture de tabac, avec de la main d’œuvre qualifiée et tout, rien que pour mieux digérer après les repas.

Puis y a des pirates qui viennent le faire chier, alors il les explose.

Puis y a des types qui blessent un de ses potes, alors il les bute.

Après il rencontre un gars dans une grotte, et l'île explose.
Globalement.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1032 fois
24 apprécient

Autres actions de LeRossignol L'Île mystérieuse